Débat d'orientation budgétaire : le Département maintient le cap

Au travers de ses orientations budgétaires présentées le 17 octobre, le conseil général a réaffirmé ses priorités : la solidarité et l’investissement.

« Ce débat d’orientations budgétaires se déroule dans un contexte très différent de l’an passé, a souligné Patrick Devedjian en ouverture de la séance publique du 17 octobre. À l’heure où le rapport a été préparé, les mesures que le gouvernement entend prendre, dans le cadre de son plan de réduction des dotations aux collectivités territoriales, n’avaient pas encore été précisées, qu’il s’agisse des règles de répartition de l’effort entre niveaux de collectivités et entre collectivités de même niveau. Lors de la toute dernière réunion de concertation tenue le 11 septembre dernier, le gouvernement a juste confirmé que les dotations de l’État baisseront de près de 3,7 milliards d’euros en 2015. »

Malgré ces incertitudes, le Département entend poursuivre la politique budgétaire menée depuis plusieurs années. « C’est par notre maîtrise des dépenses de fonctionnement, alliée à un endettement limité, que nous maintenons notre équilibre budgétaire et préservons nos marges de manœuvre », a rappelé le président du conseil général.

« La solidarité, cœur de métier du conseil général sera toujours notre priorité encore plus en cette période de crise qui fragilise nombre de nos administrés. 60 % de notre budget, soit plus de 750 millions d’euros seront ainsi consacrés aux actions de solidarité. » Dans le détail, plus de trois cents millions d’euros seront destinés aux personnes âgées et handicapées, plus de 180 M€ aux personnes en difficulté sociale dont 170 M€ pour l’allocation RSA, plus de 160 M€ à la protection de l’enfance et 45 M€ à la petite enfance.

Fiscalité constante

Afin de ne pas peser encore plus sur les ménages alto-séquanais, l’assemblée a annoncé qu’elle maintiendra le taux départemental de la taxe foncière sur les propriétés bâties à 7,08 %.

Seconde priorité du conseil général pour l’année à venir : « continuer de mener une politique d’investissement ambitieuse de quelque cinq cents millions d’euros ». Cette enveloppe servira à financer les transports avec 240 M€, la réhabilitation des collèges, le logement, la rénovation urbaine… « Nos investissements sont non seulement générateurs d’amélioration du cadre de vie mais également une réponse efficace au retour de la croissance et de l’emploi », a ajouté Patrick Devedjian.

L’Assemblée départementale se réunira à nouveau le 11 décembre pour l’adoption du budget primitif. La séance sera diffusée en direct sur www.hauts-de-seine.net.