Une plateforme de données publiques du Département

En faisant le choix de l’Open Data, Patrick Devedjian, Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, engage son administration dans une démarche d’ouverture et de transparence. C’est également une manière de redéfinir le lien entre l’administration et ses usagers.

20130117-Open Data
Le Conseil départemental des Hauts-de-Seine s’engage dans la démarche d’ouverture des données. Il contribue ainsi à renforcer la transparence de ses actions publiques et à améliorer le lien avec les usagers.D.R

Pour une optimisation des processus

L’Open Data provoque une cascade d’innovations, techniques et organisationnelles. Préalable indispensable à son déploiement : faire évoluer l’administration, ses personnels et son système d’information afin de répondre aux nouveaux enjeux de modernisation de l’action publique.

Les services du Conseil départemental se sont engagés dans une démarche d’efficience, de modernisation de leurs processus de travail pour répondre aux nouvelles attentes véhiculées par l’Open Data. Afin de garantir la qualité et la pérennisation des données, la direction générale des services du Département a initié une réflexion sur le travail transversal en mode projet.

Dans le sillon de l’Open Data du Département qui associe une trentaine de services et plus d’une cinquantaine d’agents, l’administration optimise ses pratiques en favorisant l’échange et la transversalité. En ligne de mire : une plus grande synergie. Les moyens : promouvoir la culture du résultat tout en conservant la souplesse nécessaire pour assurer une réelle coopération entre l'ensemble des acteurs concernés.

La dynamique d‘échange initiée dans le cadre de cette démarche met également en lumière le travail des personnels de l’administration départementale. Elle permet également d’évaluer l’action départementale pour mieux l’améliorer.

Informer l’usager et le faire participer

La politique d’ouverture des données du Conseil départemental des Hauts-de-Seine donne la capacité aux citoyens d'être informés sur la vie du Département. Elle permet de mieux éclairer le débat public. 

Afin d’en faciliter l’usage, les données présentées sur la plateforme sont donc reliées à des textes explicatifs présentant les intentions des élus du Conseil départemental. Elles sont également simples à consulter (présence de graphes, de cartes, mise à disposition dans des formats standardisés,…) et reliées entre elles afin d’en faciliter le croisement.

Sur le plan juridique, le Département des Hauts-de-Seine opte pour une licence ouverte- l' "Open Licence" mise en place par Etalab (mission chargée de l’ouverture des données publiques rattachée au SGMAP* ). Cette licence permet d’assurer la sécurité juridique tant pour les producteurs que pour les réutilisateurs des données.

La plateforme opendata.hauts-de-seine.net ne se contente pas de délivrer des données. Elle est aussi un espace d’échanges où les usagers peuvent publier leurs commentaires sur les jeux de données, partager leurs suggestions via une « boîte à idées » ou, pour les plus avertis, échanger leurs travaux de développement avec la communauté des réutilisateurs.

La plateforme est bien sûr destinée à évoluer afin de prendre en compte les nouvelles attentes ou d’intégrer de futures fonctionnalités. Elle permettra également de mettre en avant les initiatives et réalisations issues de la communauté des réutilisateurs.
* SGMAP(Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique)

Pour une innovation et dynamisation du tissu économique

La libération des données, grâce à la transversalité et à la superposition des informations, engendre de nouvelles informations, de nouvelles connaissances et de nouveaux usages. Ces vecteurs d’innovation et d’opportunités économiques ont été inscrits par Patrick Devedjian au cœur de la démarche. Le Département, par son engagement, fera tout pour inciter, aider et favoriser la réutilisation des données et, de ce fait, l’initiative entrepreneuriale.