Dernière mise à jour : 27/09/2013

Sur la route des vins des Hauts-de-Seine

Huit communes entretiennent des vignes municipales : Bagneux, Clamart, Chaville, Courbevoie, Rueil-Malmaison, Suresnes, Issy-les-Moulineaux et Meudon et célèbrent chaque année les vendanges. Notre parcours à travers les vignes altoséquanaises.

20121009-Vignobles
Les vignes de Suresnes© CG92/JEAN-LUC DOLMAIRE

La présence des vignes dans les Hauts-de-Seine perpétue une longue tradition viticole francilienne. Apparues au 4e siècle, les vignes se sont rapidement étendues autour de Paris. La région devient même le plus vaste vignoble de France au Moyen Âge avant que les vignes ne disparaissent quasi totalement du paysage alto-séquanais au début du 20e siècle. Depuis les années 80, un regain d'intérêt entoure ce passé vinicole et l'on trouve aujourd'hui des vignobles dans plusieurs communes des Hauts-de-Seine. 

Première étape : Courbevoie. La ville fut la première commune à renouer avec la tradition vinicole. Le domaine a été planté en 1956 sur un terrain en coteaux, au sud du parc de Bécon. Géré par la ville, il occupe une superficie de 900 m2 pour 1 100 ceps. Les 800 bouteilles produites chaque année sont entreposées dans les caves climatisées du château de Bécon.
En savoir plus sur le site de la ville

Prenez ensuite la direction de Suresnes et du plus grand vignoble des Hauts-de-Seine. Sur le flanc du Mont-Valérien, le vignoble municipal à l'abandon, a été replanté en 1965. La vigne s'est depuis agrandie et s'étend aujourd'hui sur une surface d'un hectare. Depuis le début des années 80, des investissements ont été entrepris afin de se doter d'un matériel de vinification digne des plus grands chais.
En semaine, vous pouvez visiter la vigne et la cave de Suresnes (s'adresser à l'association du Clos du Pas Saint-Maurice au 01 42 04 96 75). Avec dégustation à l'appui, puisque le vin de Suresnes est l'un des seuls autorisés à la vente (s'adresser à l'office de tourisme de la ville). Mélange de sauvignon, sémillon et chardonnay, il est même considéré comme le meilleur cru des vignes d'Île-de-France.
En savoir plus sur le site de la ville

Prochaine étape : Rueil-Malmaison. La vigne municipale est répartie ici sur deux sites. Le premier est implanté, comme à Suresnes, sur les flancs du Mont-Valérien. 750 pieds en cépage sauvignon y furent plantés. Le second se trouve dans le quartier de Buzenval avec 150 pieds de sauvignon répartis sur 400 m².En savoir plus sur le site de la confrérie

L'escale suivante vous amènera à Chaville. La vigne y a été ressuscitée en 1980. Sur 1 200 m2 sont cultivés 280 pieds de pinot noir et 150 pieds de gamay.En savoir plus sur le site de la ville

Rejoignez ensuite Issy-les-Moulineaux et l'évocateur chemin des Vignes, près duquel depuis 1990, deux cavistes de la ville, Lucien et Yves Legrand, font revivre la longue tradition du domaine viticole de la ville. Ils ont refondé la confrérie Saint-Vincent et planté 200 m² de vignes (chardonnay et pinot beurot) sur les coteaux de Seine. Les premières vendanges furent faites par des élèves de CM2 en 1992. Depuis, chaque année, les enfants pressent les grappes et dessinent les étiquettes des bouteilles. En savoir plus sur le site de la confrérie

Un peu plus au sud, l'avant-dernière étape de notre parcours vous mène à Clamart. La confrérie du Clos de Clamart y fait renaître la tradition depuis 1986, dans un vieux clos de la rue Franquet. La ville compte aujourd'hui 2 vins : le Clos de Clamart provenant des vignerons et le Clos Franquet provenant de la vigne municipale. Ce vin, qui n'est pas commercialisé, est entreposé dans les caves Abraham qui ont retrouvé leur vocation agricole.En savoir plus sur le site de la confrérie

Pour finir le parcours, rendez-vous à Bagneux. Depuis 1982, la ville renoue avec la tradition en créant « le Clos des Brugnauts ». La vigne municipale, située rue de la Lisette, a une superficie de 1 500 m2 pour 760 Pieds de vigne. En savoir plus sur le site de la ville

Plus d'infos en lisant notre article "Les vignes des Hauts-de-Seine sont à l'honneur"

 

Les fêtes des vendanges

Septembre, octobre, sont les mois des vendanges... dans le "92" aussi !
Si la Fête des vendanges de Suresnes est la plus connue avec son Festival des arts de la rue, les villes "vinicoles" du département organisent quasiment toutes des animations au moment des vendanges : huit communes entretiennent des vignes municipales : Bagneux, Clamart, Chaville, Courbevoie, Rueil-Malmaison, Suresnes, Issy-les-Moulineaux et Meudon. 

À chaque ville son cépage

  • À Bagneux : 2/3 sauvignon et 1/3 sémillon
  • À Chaville : pinot noir et gamay
  • À Clamart : au Clos Franquet : sémillon (blanc), au Clos de Clamart : baco, chasselas, muscat de Hambourg qui donnent un vin rosé - gamay - pinot noir
  • À Courbevoie : chardonnay, pinot noir, pinot meunier sauvignon et sémillon
  • À Issy : chardonnay (essentiellement) et pinot
  • À Rueil-Malmaison : sauvignon
  • À Suresnes : chardonnay, sauvignon et sémillon