Dernière mise à jour : 25/01/2017

Les acteurs du tourisme et des loisirs dans les Hauts-de-Seine

Les acteurs du tourisme sont engagés ensemble pour promouvoir l'attractivité du territoire alto-séquanais et faire connaître l'offre touristique riche et variée qui s'adresse au plus grand nombre.

Les offices de tourisme et syndicats d’initiative (OTSI)

Ils sont 16 dans les Hauts-de-Seine dont une large majorité est issue du secteur associatif, certains ont revêtu le statut d’établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC). Ils sont fédérés au sein de l’UDOTSI 92.

  • SI : Bagneux, Châtenay-Malabry, Châtillon, La Garenne-Colombes, Vanves ;
  • OT* : Antony, Bourg-la Reine, Nanterre, Suresnes ;
  • OT** : Clamart, Clichy-la-Garenne, Gennevilliers, Rueil-Malmaison, Sceaux ;
  • OT*** : Issy-les-Moulineaux. 

Leurs missions principales :

  • accueil et information des clientèles ;
  • promotion touristique de leur commune ;
  • animation et coordination des divers partenaires du développement touristique local.

Les communes et établissements publics de coopération intercommunale (EPCI)

Les Hauts-de-Seine comptent 36 communes et 6 EPCI :

5 communautés d’agglomération :

• Grand Paris Seine Ouest (300 000 habitants)

• Coeur de Seine (58 000 habitants)

• Hauts-de-Bièvre (178 000 habitants)

• Sud-de-Seine (145 000 habitants)

• Mont Valérien (218 823 habitants).

1 communauté de communes : Châtillon-Montrouge (70 500 habitants)

Il n’y a actuellement pas de transfert de la compétence tourisme à l’échelon intercommunal.

DEFACTO

Le Plan de Renouveau de La Défense prévoyait une nouvelle gouvernance pour le premier quartier d’affaires européen. Depuis novembre 2007, l’établissement public de gestion de La Défense, DEFACTO, a pour mission "de gérer les ouvrages et espaces publics ainsi que les services d’intérêt général situés dans le périmètre de l’opération d’intérêt national de La Défense et d’assurer l’animation et la mise en valeur du site."

> Le site Internet de l’établissement public de gestion de La Défense, DEFACTO : www.ladefense.fr