Dernière mise à jour : 15/10/2012

Le Racing flambant neuf

Le club de rugby des Hauts-de-Seine a inauguré, le 15 octobre 2012, son nouveau centre d’entrainement et de formation au parc des Sports du Plessis-Robinson.

700racinginauguration PLessis
Patrick Devedjian et Jacky Lorenzetti aux côtés des élus, partenaires et joueurs du club. En plus d'accueillir le Racing Metro 92 au stade départemental Yves-du-Manoir à Colombes, le conseil général soutient le club à hauteur de 1,5 million d'euros par an.CG92/OLIVIER RAVOIRE

« Ce type de centre où cohabitent jeunes et pros est assez rare dans l’univers du rugby. Avec ses nouvelles installations, le Racing a franchi un cap que peu de clubs français ont franchi. » Invité à l’inauguration du nouveau centre des Ciel et Blanc au parc des Sports du Plessis-Robinson, le président de la Ligue Nationale de Rugby, Pierre-Yves Revol, est admiratif. Il faut dire que le président du club, Jacky Lorenzetti, reconnait s’être inspiré des locaux d’Arsenal.

Pérenniser le club

Oubliées donc La Croix-de-Berny à Antony et les installations de l’US Métro. Sur six mille mètres carrés loués à la ville - quatre mille de bâtiments et deux mille de terrains -, le nouveau centre regroupe désormais le siège du club, l'équipe professionnelle, le centre de formation et une école de rugby. Les travaux auront duré près de dix-huit mois.

Dans leur bâtiment surnommé le «sanctuaire», les joueurs du Top 14 bénéficient notamment d'une salle de musculation, d'une piscine et de deux bassins de récupération chaud et froid, Dans un bâtiment adjacent, les jeunes du centre de formation profitent eux de studios et de salles de classes. Tous s’entraînent sur deux terrains de 700 m2, un synthétique et un naturel.

« Je suis obsédé par la volonté de fonder, a affirmé Jacky Lorenzetti. En arrivant au Racing il y a six ans, mon projet était de pérenniser le club en me basant sur trois piliers. » Premier pilier : la « jeunesse » avec le centre de formation et les écoles de rugby au Plessis, à Nanterre et à Colombes. Aujourd’hui le Racing Métro 92 accueille plus de 750 jeunes. Deuxième pilier : l’équipe professionnelle qui a renoué avec l’élite en 2009.

Prochaine étape : l'Arena

Ne reste plus que l’Arena : une arène multimodale, avec toit rétractable et pelouse synthétique, qui pourra accueillir entre 15 000 et 40 000 spectateurs selon les configurations. Elle devrait être construite à Nanterre à la place de l’actuel stade des Bouvets. « Mais rien n’est fait, a avoué le président. Les discussions sont toujours en cours. Nous avons levé six recours. Mais il en reste un. Or, si nous voulons que l’Arena soit livrée en 2015 comme prévu, il faut que les travaux commencent avant la fin de l’année. » En effet, pour le moment, les Ciel et Blanc jouent leurs matchs au stade Yves-du-Manoir à Colombes, propriété du conseil général. Or, après le départ du Racing, le Département souhaite en faire le Centre national du Handball qui regroupera les deux équipes de France, le siège de la fédération, des installations d’entraînement, un centre de formation et une salle de 8 000 places. Le centre doit être opérationnel pour janvier 2017 et le Mondial organisé en France.

 

En savoir plus :

Le site du Racing Metro 92