Dernière mise à jour : 01-07-2012

Ca bouge au Racing

Nouveau centre fin juillet au Plessis, nouvelles recrues et nouvel entraineur, le club des Hauts-de-Seine reprend le 9 juillet à Antony.

drapeau

Les vacances sont déjà finies pour le Racing Métro 92. Après deux semaines de préparation à La Croix-de-Berny à Antony, les Ciel et Blanc s'envoleront pour un stage d'une semaine à Lausanne du 22 au 29 juillet. S'en suivront deux rencontres amicales le 4 août face à Grenoble et le 9 août face au Stade Toulousain. La reprise du Top 14 a été programmée pour le week-end du 18 août avec un premier déplacement à Agen. L'équipe version 2012-2013 a donc un peu plus d'un mois pour se préparer.
Côté effectif, la plupart des départs et des recrutements avaient déjà été annoncés fin avril par le président du club Jacky Lorenzetti. Sébastien Chabal, Lionel Nallet et François Steyn notamment sont partis, signant la fin d'un cycle. À l'inverse arrivent les demis d'ouverture Mathieu Belie et Benjamin Dambielle, le pilier droit Luc Ducalcon, les troisièmes lignes Masi Matadigo et Camille Gerondeau et enfin, le demi de mêlée Maxime Machenaud. Mais le recrutement le plus médiatique reste celui de Dimitri Szarzewski. Après sept années passées au Stade Français, le talonneur a décidé de rejoindre le club des Hauts-de-Seine. En vacances après la tournée du XV de France en Argentine, il rejoindra le groupe le 22 juillet.
Autre changement : le remplacement de Pierre Berbizier, entraineur de l'équipe pro depuis 2007, par Gonzalo Quesada. Ce dernier avait été recruté en cours de saison en tant qu'entraîneur des trois-quarts. Il devient manager alors que Pierre Berbizier reste au Racing en tant que directeur général en charge du sportif. À ses côtés, Simon Raiwalui et Patricio Noriega qui entraineront les avants.
Enfin, le 31 juillet, le club alto-séquanais s'installera au Plessis-Robinson. Sur six mille mètres carrés loués à la ville - quatre mille de bâtiments et deux mille de terrains -, le nouveau centre regroupera le siège du club, l'équipe professionnelle, le centre de formation et une école de rugby. Cent quatre vingt personnes environ s'y croiseront quotidiennement. Les professionnels bénéficieront notamment d'un gymnase, d'une piscine et de deux bassins de récupération chaud et froid. Dans un bâtiment identique, les jeunes du centre de formation pourront être logés dans des studios (pour 35 pensionnaires) et étudier au sein d'un lycée général et technique privé. Les bâtiments jouxteront les deux terrains de 700 m2, un synthétique et un naturel. Coût du projet : 10 millions d'euros.


Émilie Vast