Myriam Szejer

Les interactions qui se nouent entre les parents et les enfants autour de cette question du risque et de la prévention se mettent en place très tôt.
L'attitude protectrice de la mère dès la naissance est naturelle, il s'agit d'une préoccupation maternelle primaire intense, c'est presque physique.
Mais certaines femmes ont pu être insécurisées en amont, pendant la grossesse, notamment en raison d'une l'hyper-médicalisation qui les angoisse et les renvoie à de potentielles incompétences.
Chez ces mères le souci naturel de protection se transforme en obsession, ce qui peut ravager la mère en la déprimant, et l'enfant en l'insécurisant. Au lieu de chercher à savoir de quoi son bébé a besoin elle le soupçonne tout le temps d'avoir quelque chose qui ne va pas.
Or, un nouveau-né a besoin d'être rassuré par la sérénité de ceux qui s'occupent de lui.
Quand les parents font confiance à l'enfant, celui-ci intériorise cette confiance et se protège mieux.

C'est flagrant avec le sommeil. Le tout-petit a besoin qu'on lui fasse confiance pour dormir.
On s'est rendu compte que les machines utilisées pour surveiller le sommeil -les matelas ou pyjamas équipés de capteurs par exemple- désorganisaient la protection spontanée de l'enfant et étaient plus délétères que bénéfiques.
Lorsque les parents sont stressés par le moindre soupir et qu'ils interviennent, au risque de réveiller le bébé, on aboutit à des situations éprouvantes : des parents épuisés et des enfants incapables de s'endormir par eux-mêmes.
La sollicitude trop poussée est contre-productive.
Au cœur de la question du risque on trouve aussi la capacité d'un parent à socialiser son enfant, à le reconnaître comme autre, comme différent de lui, comme individu appartenant à la société.
Et donc la capacité de ce parent à se séparer de son enfant. 

 

Bibliographie

  • SZEJER M : Des mots pour naître. Editions Gallimard, 1997, nouvelle édition 2003 
  • SZEJER M, avec CAUMEL DAUPHIN F : Les femmes et les bébés d’abords. Pour une médicalisation raisonnée de la maternité, Editions Albin Michel, 2001 
  • SZEJER M, moi, je connais bien les bébés, Editions Albin Michel, 2002
  • SZEJER M, avec Ghislaine Szpeker Bébé rentre à la maison, Alice Neuman (pseudo), Editions Albin Michel jeunesse, 2002
  • SZEJER.M, avec STEWART.R : Ces neuf mois là. Editions Laffont, 1994, nouvelle édition 2002. 
  • SZEJER.M, avec Marie AUFFRET : L’entrée à la maternelle. Editions Albin Michel, 2004. 
  • SZEJER M, BERNARD GOLSE, BORIS CYRULNIK: Les enfants d’aujourd'hui, Bayard, 2007 
  • SZEJER M : Si les bébés pouvaient parler,Bayard, 2009, réédition 2012 
  • SZEJER M : Busnel, Frydman, Winter : Abandon sur ordonnance, Bayard, 2010 
  • SZEJER M : Petite ecole grande rentrée, Bayard 2012 
  • SZEJER M, DOLTO C : L’aventure de la naissance avec la PMA, Editions Gallimard 2014