Au menu dans les crèches

Camélia Traverse est diététicienne pour la société Normapro qui livre les denrées des déjeuners dans une douzaine de crèches des Hauts-de-Seine.

Sa mission : réaliser les menus.

hauts-de-seine.net : Quels sont les critères pour constituer les menus ?
Camélia Traverse : Dans une crèche, plusieurs catégories d’âge se côtoient.
De 0 à 6 mois, c’est une alimentation lactée exclusivement mais entre 6 et 12 mois, la diversification commence : introduction progressive des légumes, des fruits, de la viande, du poisson…
Ensuite, pour les enfants de 12 à 18 moiset ceux de 18 mois à 3 ans, les différences essentielles se situent au niveau de la quantité, du grammage des denrées.
Tous les grammages sont régis par des recommandations nationales. Il s’agit du GEMRCN (groupe d’étude des marchés de restauration collective et nutrition). Je dois obligatoirement me référer à ce guide qui fixe précisément les grammages et les fréquences d’apparition des produits dans les menus.
À partir de là, je réalise un plan alimentaire, jour après jour, qui assure l’équilibre des repas et j’établis les menus proprement dit.
Je les propose alors à une "commission" qui se réunit tous les deux mois.
 

hauts-de-seine.net : Qui compose cette "commission des menus" et quelles sont ses prérogatives ?
Camélia Traverse : Les directrices de crèches et des représentants des institutions gestionnaires, villes ou Département.
La commission valide mes propositions de menus.

Ensemble, nous effectuons les éventuelles modifications en fonction des faisabilités de la structure et selon les goûts spécifiques des enfants accueillis. C’est donc un travail collectif.
Par exemple, la directrice connaît bien les enfants, elle connaît les parents, elle peut orienter les choix afin qu’il y ait une continuité des menus entre la maison et la crèche, ce qui est particulièrement important au moment de la diversification alimentaire.