Mission Bientraitance Hauts-de-Seine : agir pour la bientraitance des personnes âgées et des personnes handicapées

Mission Bientraitance est un dispositif départemental dédié aux personnes victimes de maltraitance et à leur entourage, ainsi qu’aux professionnels.

Le 1er septembre 2014, le Conseil départemental a repris la gestion directe de l'action de l'association SOLRES 92, qu'il finançait déjà en quasi-totalité depuis sa création en 2002.

Ecoute, compréhension et concertation

La Mission Bientraitance Hauts-de-Seine assure une permanence téléphonique : 01 41 39 06 20 du lundi au vendredi.

Cet accueil est destiné :

  • aux professionnels des CCAS, des EDAS ou des CLIC
  • aux intervenants à domicile ou en établissement confrontés à une situation préoccupante,
  • aux associations
  • aux personnes âgées ou handicapées ainsi qu'à leur entourage.

La Mission Bientraitance Hauts-de-Seine est le référent départemental de la plate-forme nationale d’écoute des situations de maltraitance des personnes âgées ou handicapées, le“3977”.


Un des objectifs de la Mission Bientraitance est d'apporter un soutien aux professionnels de la gérontologie et du handicap. 
Le but est qu’ils réalisent au mieux leur travail d’accompagnement, et ainsi favorisent la bientraitance des Alto-Séquanais âgés ou handicapés.

Pour y parvenir 3 axes ont été définis : 

  • analyser en pluridisciplinarité la situation et proposer un projet d’aide pour la personne âgée ou handicapée ;
  • activer le réseau de proximité pour une prise en charge de la situation par les acteurs locaux ;
  • créer un lien entre les professionnels du département.

Bilan des appels reçus 

Mission Bientraitance Hauts-de-Seine en 2015 a recueilli 190 Informations Préoccupantes (IP) concernant 147 personnes âgées et 43 personnes handicapées.
Ces IP arrivent majoritairement directement, 65 % contre 35 % transmises par le Numéro Vert 3977.

Provenance des appels

Les professionnels représentent 49 % des appelants, 11 % étant les victimes elles-mêmes et 40 % proviennent de leur entourage.

Type de maltraitance

La maltraitance évaluée est majoritairement psychologique, 46,6 %.
Viennent ensuite la maltraitance physique, 26,6 % et la négligence active et passive, 17 % (Classification des actes de maltraitance par le Conseil de l'Europe).
Cette maltraitance a principalement lieu au domicile de la personne 58,6 % contre 37,5 % en établissement.

Caractéristiques des personnes concernées par les appels

Les personnes âgées touchées sont majoritairement des femmes et vivent à domicile. Près d'un tiers vivent en établissement.
Les personnes en situation de handicap sont principalement des hommes et résident en majorité à domicile.

 

En savoir plus sur l'action du Conseil départemental auprès des personnes âgées et des personnes handicapées 

Lire l'article dédié au schéma de soutien à l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées