Le dispositif de formation des assistants maternels

Une fois agréé par le Président du Conseil départemental, l'assistant maternel doit, sauf dispense prévue par la réglementation, pour commencer à exercer, effectuer un cursus de formation obligatoire organisé et financé par le Département, conformément à la loi du 27 juin 2005 relative aux assistants maternels et familiaux qui en a défini les modalités. 

Conformément à l'article L421-14 du Code de l'action sociale et des familles, tout assistant maternel agréé doit suivre une formation organisée et financée par le Département, d'une durée de 120h. Une initiation aux gestes de secourisme ainsi qu'aux spécificités de l'organisation de l'accueil collectif des mineurs est obligatoire pour exercer la profession d'assistant maternel.

Cette formation est dispensée depuis septembre 2016 par l'Institut de formation sociale des Yvelines (IFSY) à qui le Département a confié la réalisation des prestations de formation des assistants maternels alto-séquanais dans le cadre d'une convention conclue entre les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines approuvée par délibération des deux assemblées du 17 juin 2016.
Cette convention de coopération s'inscrit dans le cadre du rapprochement amorcé des deux départements permettant la mutualisation de certaines actions.

Objectif : donner une meilleure qualification

Cette formation, organisée et financée par le Département, vise à la professionnalisation des assistants maternels pour un accueil de qualité des enfants et de leurs parents.
La formation doit contribuer à l'amélioration des connaissances pour l'accueil des mineurs dans les quatre domaines suivants :

  • le développement, les rythmes et les besoins de l’enfant ;
  • la relation avec les parents au sujet de l’enfant ;
  • les aspects éducatifs de l’accueil de l’enfant et le rôle de l’assistant maternel ;
  • le cadre institutionnel et social de l’accueil de la petite enfance.

Pour valider sa formation, l’assistant maternel doit au terme de son cursus de formation se présenter à l’épreuve du certificat d’aptitude professionnelle petite enfance, niveau 1 "prise en charge de l’enfant au domicile".

Le renouvellement de son agrément est subordonné aux attestations de formation remises après chaque cycle de formation et de présence à l’épreuve de l’examen précité.

Le cursus de formation de 120 h

Le cursus de 120 heures comprend deux cycles de formation.

Le cycle 1 « avant tout accueil » est assuré est assuré suite à la décision d'agrément dans un délai de 6 mois à compter du dépôt de dossier du candidat assistant maternel. Sa durée est de 60 heures auxquelles s'ajoute une initiation aux gestes de secourisme d'une journée.
Il se déroule sur 11 jours.
Cette première partie de formation doit permettre aux stagiaires de se représenter la profession d'assistant maternel dans toutes ses dimensions.

Le cycle 2 « en cours d’emploi » est assuré dans un délai de deux ans à compter du premier accueil d’enfants. 
Il est composé de 10 jours de formation répartis sur 7 à 9 mois maximum au rythme d’une à deux journées par mois environ. 
Cette deuxième partie permet aux assistants maternels d’approfondir la première partie et à partir de leurs expériences d’interroger les pratiques et de les réajuster éventuellement.

Le contenu

La formation, conformément au décret n°2006-464 du 20 avril 2006 et à la loi n°2010-625 du 9 juin 2010, permet aux assistants maternels, en s'appuyant sur leur expérience personnelle et professionnelle, notamment auprès d'enfants, d'acquérir des compétences et d'améliorer leurs connaissances sur les thématiques suivantes :

  • S’initier aux gestes de secourisme ainsi qu’aux spécificités de l’organisation de l’accueil collectifs des mineurs ;
     

- Identifier les besoins des enfants
- Installer et sécuriser des espaces de vie des enfants
- Assurer les soins d’hygiène corporelle et le confort des enfants
- Contribuer au développement et à la socialisation des enfants
- Organiser les activités des enfants
- Établir des relations professionnelles
- S’adapter à une situation non prévue

  • Améliorer leurs connaissances dans les domaines suivants :

- Les besoins et les facteurs de développement de l’enfant
- Les troubles et les maladies courantes de l’enfant
- Le cadre juridique et institutionnel de l’enfant, de la famille, notamment en matière d’accueil individuel de l’enfant
- La communication appliquée au secteur professionnel
- L’organisation générale du corps humain et ses fonctions
- La nutrition et l’alimentation
- La qualité de vie dans le logement et la prévention des accidents domestiques. 

Méthodes et moyens pédagogiques en formation obligatoire

Le travail de formation se fait au sein d'un groupe de 22 personnes maximums réunies autour d'un formateur et s'articule dans une dynamique de groupe.

Méthodes

Sont privilégiés pour favoriser la participation :

  • L’appel à l’expression spontanée et le partage d’expériences ;
  • Les différents points de vue ;
  • L’articulation entre théorie et pratique à partir de situations vécues ;
  • Le repérage des pré-requis pour faciliter l’apprentissage ;
  • Analyse de situations apportées par les participants.

Moyens

  • Des exposés théoriques ;
  • Des réflexions en petits groupes suivies d’exploitation en grand groupe ;
  • Jeux de rôle ;
  • Supports audio visuels ;
  • Documents écrits ;
  • Travaux pratiques. 

L'accueil des enfants pendant la formation de l’assistant maternel 

Pendant la formation obligatoire cycle 2 « en cours d'emploi » plusieurs possibilités sont offertes aux parents qui n'ont pas la possibilité de trouver une solution d'accueil au sein de leur famille ou par le biais de congé ou RTT :

  • confier leur enfant à une halte-garderie, crèche collective, multi-accueil, micro-crèche ou crèche parentale ;
  • confier leur enfant à un assistant maternel agréé ;
  • confier leur enfant à un tiers/auxiliaire parental à domicile.

Depuis mars 2015, afin d'aider à financer cette solution alternative, le Département alloue une allocation plafonnée à la réalité des dépenses engagées et ne pouvant excéder le salaire minimum réglementaire journalier tel que défini à l'article D 423-9 du CASF (soit 21,74 € au 1er janvier 2016).
Elle est attribuée sur demande et sous réserve de la présentation d'un imprimé « demande d'allocation pour frais supplémentaires de garde pendant la formation de l'assistant maternel » et des justificatifs correspondants (factures, justificatifs de rémunération).

 

En savoir plus 

  • Sont dispensés de suivre la formation prévue à l'article L.421-14 :

1. Les assistants familiaux ayant suivi la formation prévue à l'article L. 421-15 ;

2. Les assistants maternels titulaires du diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture, du certificat d'aptitude professionnelle petite enfance, ou de tout autre diplôme intervenant dans le domaine de la petite enfance homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau III.