Ecoles Françaises des Femmes

Les actions et services des Ecoles Françaises des Femmes permettent d’informer et de sensibiliser des femmes ayant des difficultés de vie quotidienne en raison de leur langue ou de leur culture.

Lorsqu'une femme accède à l'instruction, elle peut faire des choix lui permettant d'améliorer considérablement sa vie.

Avoir accès à la culture, savoir lire, écrire, compter, maitriser les nouveaux supports d'information et de communication, permet à toute femme d'exercer ses droits fondamentaux et lui donne l'assurance nécessaire de construire son avenir.

Le profil des femmes inscrites est très diversifié, avec tous niveaux d'instruction :

  • Des femmes ne sachant ni lire, ni écrire,
  • Des femmes ayant déjà suivi des cours de français,
  • Des femmes ayant fait des études dans leur pays d'origine.


Chaque inscription définitive se déroule à l'issue d'un entretien et d'un test de positionnement afin de constituer des groupes de niveaux aux besoins et aux motivations des élèves.

Le cursus se déroule sur une période de 2 à 4 ans, mais chaque élève peut quitter l'école pour accéder à une vie professionnelle.
Un tiers des femmes qui sont passées par ce programme et qui n'avaient pas de travail ont retrouvé un emploi. Elles sont aussi suivies et coachées dans leur projet professionnel.

L'Institut des Hauts de Seine, propose un cursus d'enseignement général aux femmes désireuses d'améliorer leur cursus personnel, de retrouver un emploi ou de procéder à une requalification professionnelle.

Grâce à l'intervention de professionnels (professeurs, animateurs, juristes...) et à un programme éducatif complet avec principalement l'enseignement du français (3 niveaux), des mathématiques, de la culture générale, de l'informatique, des nouvelles technologies, du droit, de l'anglais, de la gymnastique.

Des cours thématiques sont également proposés de manière ponctuelle : des cours de citoyenneté et droits des femmes ainsi que des ateliers santé, cuisine et d'information sur l'emploi.

L'ensemble du programme est abordé sous forme d'ateliers hebdomadaires et de conférences mensuelles.
Des sorties culturelles sont proposées dans le cadre de l'atelier culture générale.

Ces écoles ont été créées par l'Institut des Hauts-de-Seine avec le soutien financier du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, des communes d'Antony, de Gennevilliers, de Châtenay-Malabry et de Fontenay-aux-Roses.

Notre reportage

Ateliers du forum Femmes sans Frontières

L'Institut des Hauts-de-Seine organise des conférences et des ateliers santé afin d'informer et de sensibiliser régulièrement les femmes et les associations du département (Femmes Relais, Femmes Solidaires, l'Escale...) dans le domaine de la santé individuelle et familiale.

Animés par des professionnels de santé, ces ateliers, organisés au sein des écoles françaises des femmes de Châtenay-Malabry et Gennevilliers, proposent des informations médicales et un suivi grâce à des consultations personnalisées.

En 2015, 6 ateliers ont été organisés dans les Ecoles Française des Femmes à Châtenay-Malabry et Gennevilliers. 
90 femmes se sont rendues à ces ateliers de prévention.

Exposition portraits de Femmes

Claire, 41 ans, née à Athènes (Grèce) École Française des Femmes de Châtenay-Malabry Rosariani, 73 ans, née en Indonésie École Française des Femmes de Châtenay-MalabrySalomé, 29 ans, née à Santa Cruz (Argentine) École Française des Femmes de Châtenay-MalabryAgnieszka, 31 ans, née à Zabkowice Slaskie (Pologne) École Française des Femmes de Fontenay-aux-RosesSusana, 35 ans, née à San Luis Potosi (Mexique) École Française des Femmes de Fontenay-aux-RosesSoumia, 39 ans, née à Fès (Maroc) École Française des Femmes de GennevilliersKadia, 35 ans, née à Dioude-Diery (Mauritanie) École Française des Femmes de GennevilliersFatima, 53 ans, née à Targis (Maroc) École Française des Femmes de GennevilliersBattchimeg, 32 ans, née à Olaanbater (Mongolie) École Française des Femmes d’AntonyAnastasiia, 35 ans, née à Almaata (Kazakstan) École Française des Femmes d’AntonyMina, 37 ans, née à Marrakech (Maroc) École Française des Femmes d’Antony
CD92/Olivier Ravoire

Claire, 41 ans, née à Athènes (Grèce) École Française des Femmes de Châtenay-Malabry

« J’avais mon cabinet de kinésithérapeute à Athènes. En 2014, j’ai suivi mon mari en France pour son travail. Je ne parlais pas un mot de français lorsque je suis arrivée et j’ai intégré l’École Française des Femmes pour apprendre cette langue et ainsi trouver un travail équivalent à celui que j’avais en Grèce. Aujourd’hui, je suis kinésithérapeute dans un cabinet à Châtenay-Malabry. J’ai gardé des amies de l’École que je vois toujours. »

    • Claire, 41 ans, née à Athènes (Grèce) École Française des Femmes de Châtenay-Malabry
    • Rosariani, 73 ans, née en Indonésie École Française des Femmes de Châtenay-Malabry
    • Salomé, 29 ans, née à Santa Cruz (Argentine) École Française des Femmes de Châtenay-Malabry
    • Agnieszka, 31 ans, née à Zabkowice Slaskie (Pologne) École Française des Femmes de Fontenay-aux-Roses
    • Susana, 35 ans, née à San Luis Potosi (Mexique) École Française des Femmes de Fontenay-aux-Roses
    • Soumia, 39 ans, née à Fès (Maroc) École Française des Femmes de Gennevilliers
    • Kadia, 35 ans, née à Dioude-Diery (Mauritanie) École Française des Femmes de Gennevilliers
    • Fatima, 53 ans, née à Targis (Maroc) École Française des Femmes de Gennevilliers
    • Battchimeg, 32 ans, née à Olaanbater (Mongolie) École Française des Femmes d’Antony
    • Anastasiia, 35 ans, née à Almaata (Kazakstan) École Française des Femmes d’Antony
    • Mina, 37 ans, née à Marrakech (Maroc) École Française des Femmes d’Antony