Programme départemental des aides financières individuelles

Le programme départemental des aides financières individuelles, PDAFI, intervient dans un cadre de solidarité en faveur des personnes résidant dans les Hauts-de-Seine en situation de précarité ou de vulnérabilité.

Il prévoit quatre types d'aide :

  • l'aide de première nécessité ;
  • l'aide à l'accès aux soins ;
  • l'aide à la mobilité ;
  • l'aide à l'hébergement.

Ressources et charges prises en compte

Les aides financières du PDAFI sont versées en priorité aux personnes isolées de plus de 25 ans.

Pour les allocataires du RSA, l’octroi de l’aide suppose l’existence d’un projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) ou d’un contrat d’engagements réciproques (CER) valide.

Le montant de l’aide est déterminé au regard de l’évaluation approfondie de la situation sociale et financière de l’intéressé.

Pour évaluer la situation financière du foyer du demandeur, le travailleur social qui instruit la demande calcule un quotient familial, qui repose sur un budget mensuel prenant en compte les ressources et les charges suivantes :

Ressources prises en compte 

  • revenus du travail et salaires ;
  • indemnités chômage et sécurité sociale ;
  • RSA ;
  • AAH, invalidité, pensions de retraite ;
  • pensions alimentaires ;
  • prestations familiales ;
  • bourses ;
  • aides sociales.

Charges prises en compte 

  • loyer et charges locatives ;
  • eau, gaz, électricité, chauffage ;
  • pensions alimentaires versées.

Les différentes aides

L’aide de première nécessité 

L’aide de première nécessité peut être :

  • une aide alimentaire et d’hygiène : aucune contribution financière n’est alors demandée au ménage ;
  • une aide vestimentaire.

L’aide à l’accès aux soins

L’aide à l’accès aux soins peut prendre la forme d’une prise en charge complémentaire de :

  • frais de prothèses dentaires, auditives ou visuelles ;
  • frais d’hospitalisation (ticket modérateur et/ou forfait journalier) ;
  • frais paramédicaux liés à la perte d’autonomie ;
  • frais d’orthodontie ;
  • frais d’orthopédie.

La demande d’aide doit intervenir avant toute démarche de recouvrement contentieuse par le prestataire ou l’organisme de soins.

L’aide à la mobilité

L’aide à la mobilité est destinée aux personnes éprouvant des difficultés à assumer l’intégralité de leurs frais de transport, est attribuée sous forme de « tickets RATP/SNCF réseau francilien ».
La vocation première de cette aide est de permettre aux personnes se trouvant en rupture de ressources et dans une situation d’urgence nécessitant des déplacements à travers la délivrance de tickets RATP à l’unité.

Les allocataires du RSA bénéficient de la gratuité des transports franciliens.

L’aide attribuée découle toujours de l’évaluation approfondie de la situation sociale et financière du demandeur ainsi que de la durée de l’action d’insertion engagée et du nombre de zones concernées par l’action.
L’aide au transport ne peut servir à financer des titres de transports sur le réseau SNCF hors Île-de-France.

L’aide à l’hébergement

L’aide à l’hébergement est destinée à toute personne ou famille en situation de rupture d’hébergement.

Elle doit être un outil de l’accompagnement social de l’intéressé vers la recherche d’une solution d’hébergement ou de logement pérenne.
Cette aide est accordée pour une durée de trois mois maximum sur l’année civile et permet une prise en charge partielle des frais de chambre d’hôtel.

Le PDAFI ne peut en aucun cas prendre en charge un séjour dans un hôtel faisant l’objet d’un avis défavorable en termes de sécurité et d’hygiène.

 

Toute demande d’aide financière individuelle est formulée auprès de l'espace départemental d'actions sociales, du lieu de résidence du demandeur.