Les espaces départementaux d'actions sociales, EDAS

Lieux d'accueil et d'orientation, les espaces départementaux d'actions sociales, proposent écoute et aide aux personnes en difficulté, pour des problèmes administratifs et juridiques, ou bien d'insertion et de logement.

Véritables points d'ancrage locaux de l'action sociale dans le département, les espaces départementaux d'actions sociales regroupent 658 professionnels, qu'ils soient assistants sociaux, conseillers en économie sociale et familiale, personnels administratifs ou techniciens de l'intervention sociale et familiale.
Leur engagement: écouter chaque personne, chercher avec elles la meilleure réponse à leurs problèmes.

Dans les espaces départementaux d'actions sociales, l'accueil se décline en 3 moments

L'accueil

Le premier accueil est effectué par le secrétariat. Les professionnels offrent une écoute pour ensuite proposer une première évaluation des besoins et ainsi orienter la personne vers le travailleur social ou le service adapté.
Le travailleur social reçoit soit sur la permanence d'urgence, soit sur rendez-vous ou en visite à domicile.

L'évaluation

Après avoir identifié la demande, les professionnels des espaces départementaux d'actions sociales analysent la situation pour proposer ensuite le plan d'aide adapté.

Le traitement et/ou orientation

Dès lors, les professionnels peuvent :

  • traiter ponctuellement la demande ;
  • proposer un traitement collectif, notamment sous la forme de réunions d'information et projets partenariaux ;
  • s'engager dans l'accompagnement social de l'usager ;
  • l'orienter vers un service spécialisé qui saura prendre en charge la demande.

Les champs d'intervention

Conseils administratifs et juridiques, pour faciliter l'accès au droit et à l'information pour une meilleure orientation. 

Informations collectives sur les dispositifs d'insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires du RSA (contractualisation, suivi et orientation).

Information sur l'accès et le maintien dans le logement :

  • les démarches ;
  • les aides du dispositif du Fonds de solidarité logement ;
  • la prévention des expulsions locatives et une aide au suivi budgétaire.

L'aide à l'hébergement :

  • recherche de foyers ou d'hôtels ;
  • inscription à la commission d'hébergement.

La santé :

  • accès aux soins ;
  • information et orientation.

La prévention de la maltraitance des enfants :

  • repérage et évaluation en équipe des dysfonctionnements éducatifs ;
  • présentation des situations en concertation locale enfance.

Ce travail de signalement s'effectue en lien avec les centres de PMI, l'Aide sociale à l'enfance, les établissements scolaires et les différents professionnels de l'enfance.

L'aide aux personnes les plus démunies :

  • écoute et soutien moral ;
  • sollicitation de différents organismes en fonction des besoins des personnes.

Pour les jeunes de 16 à 25 ans :

Pour les personnes âgées :

  • travail en lien avec les services spécialisés ;
  • demande de tutelle et curatelle.

Pour les personnes handicapées :