Indicateurs de la petite enfance 2012

1. Données démographiques

Environ 133 872 enfants âgés de moins de 6 ans étaient domiciliés dans les Hauts-de-Seine en 2012 (estimation à partir des données INSEE 2010).

Le taux de mortalité infantile a été de 3,6%o en 2010 (décès d’enfants de moins d’un an pour 1 000 nouveau-nés vivants), légèrement supérieur au taux national (Métropole : 3,4%, INSEE).

Le taux de mortalité des enfants de 1 à 4 ans a été de 13,4/100 000 (décès pour 100 000 enfants de 1 à 4 ans) en 2010, inférieur au taux national (Métropole : 16,6/100 000, INSERM). 

2. Données sur la petite enfance issues des certificats de santé des enfants de 9ème mois (CS9) et de 24ème mois (CS24) (2012)

Environ 25 084 enfants âgés de 9 mois étaient domiciliés dans les Hauts-de-Seine en 2012.
9 674 CS9 des enfants âgés de 9 mois (nés en 2011) ont été reçus et exploités, soit un taux d’exhaustivité des CS9 de 39%, en diminution (41% en 2011).

Pour plus de la moitié (58,5%) de ces enfants l’examen a été réalisé dans un centre de PMI (54,3% en 2011), en augmentation et plus souvent qu’au niveau national (CS9 2004 : 16 %).

10% des enfants avaient des antécédents médicaux 1 (11 % en 2011) ; 8% avaient une ou plusieurs affections2  (9% en 2011). 

Environ 25 194 enfants âgés de 2 ansétaient domiciliés dans les Hauts-de-Seine en 2012.
6 913 CS24 des enfants âgés de 2 ans (nés en 2010) ont été reçus et exploités, soit un taux d’exhaustivité des CS24 de 27%, en diminution (30% en 2011).

Pour plus de la moitié (60,5%) de ces enfants l’examen a été réalisé dans un centre de PMI, en augmentation (59% en 2011).

18% des enfants avaient des antécédents médicaux 1 (18 % en 2011) ; 8% avaient une ou plusieurs affections 2 (9% en 2011).

3. Données liées aux actions de prévention et de promotion de la santé de la PMI  issues des CS9, CS24 (2012) et des bilans de santé en école maternelle (BSEM) (2012) 

Vaccination 

Les enfants alto-séquanais ont globalement une bonne couverture vaccinale, mais à améliorer encore par le BCG et contre la rougeole, la rubéole, les oreillons, contre l’hépatite B et contre les infections à pneumocoque.
Ainsi, 99,4% des enfants âgés de 2 ans ont eu une vaccination complète ou débutée contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (99,7% en 2011), 99,3% contre la coqueluche (99,4% en 2011), 98,8% contre les infections à Haemophilus influenzae b (98,7% en 2011), 94,1% contre les infections à pneumocoque (94,3% en 2011), 89,5% contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (en augmentation, 89% en 2011), 90% contre la tuberculose (BCG) (en augmentation, 87% en 2011) et 91,6% contre l’hépatite B (en augmentation, 89% en 2011).  

Dépistage des pathologies lors des BSEM

Environ 22 599 enfants âgés de 4 ans (nés en 2008) étaient domiciliés dans les Hauts-de-Seine en 2012 (estimation à partir des données INSEE, enfants âgés de 2 ans en 2010).
17 362 enfants âgés de 4 ans (nés en 2008) ont bénéficié d’un BSEM complet ou incomplet pendant l’année 2012, soit un taux d’exhaustivité d’environ 77%, relativement stable (78% en 2011).
79% d’entre eux ont bénéficié d’un bilan sensoriel (75% en 2011), mais seulement 59% d’un bilan clinique (en diminution, 62% en 2011).

  • 17,2% des enfants présentant des anomalies au test visuel ont été orientés pour un bilan spécial visuel (16,6% en 2011), plus qu’au niveau national (BSEM 2004 : 10,9%). Ce taux avait augmenté depuis la mise en place du programme du service de PMI de dépistage précoce des troubles visuels chez les enfants en2001-2002 (d’environ 10%).
  • 6% des enfants présentant des anomalies au test auditif ont été orientés pour un bilan spécial auditif (6,1% en 2011), proche du taux national (BSEM 2004: 6,6%).
  • autres enfants ont été adressés vers un spécialiste : 3,7% pour des troubles somatiques (3,3% en 2011) ; 2,5% pour des troubles de langage (1,4% en 2011) ; 1,4% pour des troubles du comportement (1,3% en 2011) ; 2,8% pour des pathologies dentaires (3,1% en 2011) ; 2,1% pour un trouble de croissance staturo-pondérale (2,3% en 2011). 

Prévention de l’obésité infantile

Un enfant sur dix a un excès de poids (surpoids modéré et sévère)3: 9,7% des enfants âgés de 2 ans (9% en 2011), 9,2% des enfants âgés de 4 ans (2009-2010*). 3,9% des enfants âgés de 2 ans (4% en 2011) et 4,3% des enfants âgés de 4 ans (5,6% en 2011) sont touchés par l’obésité (degré 1 et 2)4 .
Ces taux sont relativement stables et
 justifient les actions de prévention de l’obésité infantile auxquelles participe le service de PMI.  

Suivi des modes d’accueil de la petite enfance 

41% des enfants âgés de 9 mois (42% en 2011), 59% des enfants âgés de 2 ans (62% en 2011) et 68% des enfants âgés de 4 ans, avant l’entrée en école maternelle (comme en 2011), sont confiés à un mode de garde (au niveau national : 39% des enfants âgés de 4 mois à 2 ans - DREES 2006).

 

1. prématurité, otites récidivantes, affections broncho-pulmonaires récidivantes, accidents domestiques ou autres

2. troubles de la vision et de l’audition, troubles digestifs, affections respiratoires, affections dermatologiques ou autres

3. excès de poids ou surpoids modéré et sévère : Indice de Masse Corporelle (IMC) supérieur ou égal aux seuils de l’International Obesity Task Force ( IOT) *Enquête sur 1227 enfants âgés d'environ 4 ans ayant bénéficié d'un BSEM en 2009-2010, habitant 25 communes (sur les 36) des Hauts-de-Seine, Dr Bois Corinne

4. obésité infantile degré 1 et 2 : Indice de Masse Corporelle (IMC)= poids (kg)/taille2(m2) supérieur au 97ème percentile sur les courbes de corpulence du carnet de santé de l'enfant