Dernière mise à jour : 01/08/2018

L'accès aux nouvelles technologies avec ENC Hauts-de-Seine

Le déploiement du programme ENC Hauts-de- Seine (Environnement numérique des collèges) est achevé depuis 2015. Tous les collèges publics ont accès au portail d’Environnement Numérique de Travail (ENT), qui concerne environ 150 000 utilisateurs potentiels. L’ENC a atteint une maturité reconnue de tous, avec un taux d’accès à l’ENT atteignant chaque mois 1,9 million de visites.

enctableettes
CD92/OLIVIER RAVOIRE

ENC Hauts-de-Seine : l’Environnement numérique des collèges publics

Les accès du territoire des Hauts-de-Seine restent nettement au-dessus des moyennes nationales. L’ENT est jugé comme le plus mature des projets ENT au plan national par l’organisme en charge du dispositif national de mesure d’audience des ENT.

Depuis l’an dernier, huit écoles expérimentent un ENT Ecole qui dialogue avec les ENT de leurs collèges de rattachement dans le cadre de la mise en place du cycle 3. Cette expérimentation a permis le développement des collaborations entre élèves des écoles et collèges et a également facilité les usages collaboratifs des adultes notamment pour la préparation des conseils de cycle.

L’ENT des Hauts-de-Seine va connaître une montée de version majeure dont 15 premiers collèges vont bénéficier à la rentrée 2018. Cette nouvelle interface sera plus ergonomique,plus moderne et surtout, elle sera complètement adaptée à une utilisation sur tablettes et smartphones. Ce qui permettra de toucher encore plus de parents d’élèves, notamment ceux qui ont des difficultés en termes d’usages du numérique.

Ce sera aussi l’occasion de proposer de nouvelles fonctionnalités comme la dématérialisation du carnet de correspondance, la mise à disposition des outils Office en ligne. D’autres modules seront complètement refondus comme la gestion des absences et des parcours personnalisés pour les élèves accueillis en classes ULIS par exemple.

Avec le programme ENC mis en place dans les établissements scolaires en concertation avec l’Education nationale, le Département des Hauts-de-Seine propose un écosystème numérique sécurisé, soutenu par une infrastructure solide avec des équipements innovants. La mise en oeuvre du programme a complètement transformé le "paysage numérique" des collèges départementaux en huit ans et a favorisé l’ouverture des collèges vers les familles, gommant la frontière entre le temps scolaire et le hors temps scolaire. Cet outil, avec tout l’écosystème qui l’accompagne, a permis d’installer durablement les usages quotidiens du numérique.

Fin 2015, l’ENC Hauts-de-Seine développé par le Département a été labellisé "Prix Territorial La Gazette – GMF 2015" par le jury des Prix Territoriaux La Gazette – GMF 2015, composé de représentants des principales associations de cadres territoriaux, de la Gazette des Communes et de la GMF.

Les collèges prennent progressivement le virage de la mobilité

Le plan numérique pour l’éducation a été impulsé par le ministère de l’Education nationale entre 2015 et 2017 sous la forme d’appels à projets annuels. Le Département a accompagné cette dynamique en expérimentant différents matériels dans différents contextes pédagogiques :
usages individuels versus usages mutualisés, accompagnement de la mise en place du cycle 3, expérimentation de l’usage de tablettes pour les élèves en situation de handicap notamment.

Sur le plan matériel, ce sont 4 500 tablettes numériques et 4 500 ultra-portables qui ont été répartis dans 77 collèges.

Deux études ont été menées par le Département en 2015 et 2016 pour mesurer la satisfaction des utilisateurs à la fois sur le matériel, les modalités d’expérimentation et surtout sur l’impact de l’utilisation des matériels sur l’apprentissage des élèves.
Les résultats montrent que les collégiens et les enseignants sont satisfaits des tablettes numériques du fait de leurs qualités techniques, malgré quelques difficultés d’utilisation. Les élèves sont satisfaits à 79% d’avoir une tablette à disposition, ainsi que 73% des enseignants. Les tablettes numériques sont régulièrement utilisées en classe et au domicile dans le cadre d’un usage pédagogique. Pour 73% des enseignants, l’usage de la tablette en
classe est intéressant d’un point de vue pédagogique, seul ou en complément d’un ordinateur.

Du côté des élèves, plusieurs bénéfices sont soulignés :
- une aide pour progresser (91%) ;
- une amélioration de l’apprentissage (89%) ;
- une motivation à faire leurs devoirs (71%) ;
- un gain de temps pour les devoirs (63%) ;
- une amélioration des relations avec les enseignants (63%).

Ces bénéfices sont encore plus prononcés pour les élèves des classes ULIS. Le déploiement important de ces matériels dans un grand nombre de collèges s’est accompagné d’un plan de déploiement progressif pour tous les collèges d’une infrastructure wifi sécurisée, permettant aux collèges alto-séquanais de prendre le virage de la mobilité. Plus de 40 collèges en bénéficient déjà et les déploiements se poursuivent.

En 2017, pour accompagner les changements apportés par la mobilité, le Département a également initié un projet de déploiement de mobiliers innovants dans trois collèges du département. L’introduction de ces mobiliers est un levier pour à la fois transformer les pratiques pédagogiques en permettant à l’enseignant de changer rapidement la configuration de la classe et développer la collaboration entre élèves. Il s’agit aussi de travailler sur le climat scolaire en créant des lieux dans le collège où les élèves
peuvent soit s’isoler à certains moments soit se regrouper pour travailler en petits groupes.

Pour l’année scolaire 2018-2019, le Département poursuit la démarche d’innovation et d’accompagnement du développement des usages du numérique dans les classes au travers d’initiatives :

  • Numérique et handicap : afin que l’école inclusive soit une réalité pour le plus grand nombre de collégiens, le Département développe deux projets :
    - tous les élèves accueillis en classes ULIS seront équipés de tablettes numériques au cours de l’année scolaire ;
    - des robots de télé-présence seront expérimentés pour permettre à des élèves empêchés d’assister au cours depuis leur domicile ;
  • La généralisation de l’équipement des enseignants en équipements individuels mobiles. Deux tiers des enseignants sont déjà équipés et ce déploiement se terminera au cours de l’année scolaire 2018-2019.
  • La généralisation des points de projection dans toutes les salles de classe. Ce sont 300 vidéoprojecteurs interactifs qui viendront s’ajouter aux 3 500 points de projection déjà présents.
  • En 2018-2019, afin d’augmenter le nombre d’équipements mobiles à destination des élèves, 25 classes nomades de 16 ordinateurs portables seront remplacées par des classes nomades de 32 ultra-portables.

ENC Hauts-de-Seine : des matériels innovants dans le cadre d’ERMES

Dans le cadre de l’appel à projets ERMES permettant aux établissements de bénéficier d’une dotation matérielle complémentaire à la dotation ENC pour accompagner la mise en oeuvre de projets pédagogiques spécifiques, les matériels suivants seront mis à disposition des collèges en (2018-2019).

Les kits webradio et webtv ont été largement demandés pour l’année scolaire à venir.

  • 6 mallettes de balado diffusion viendront s’ajouter aux 42 mallettes déjà présentes dans les collèges des Hauts-de-Seine. Ces mallettes contiennent 35 baladeurs MP4 et un ordinateur ;
  • 13 nouveaux sacs à dos contenant 6 tablettes élèves et une tablette professeur complèteront les 47 sacs à dos livrés les années précédentes pour des usages nomades du numérique (EPS, sorties scolaires…) ;
  • 14 kits webradio pour la réalisation d’émission de radio, 28 collèges seront désormais équipés ;
  • 23 kits webtv portant à 32 le nombre de collèges équipés ;
  • 12 kits robotique supplémentaires seront mis à disposition, portant à 24 le nombre de collèges équipés.

Deux nouveautés à noter dans la dotation numérique ERMES 2018

Tout d’abord la proposition d’un nouveau matériel, le scanner 3D et la mise à disposition, pour tous les collèges publics et privés sous contrat d’une ressource en ligne pour la création de journaux et magazines collaboratifs. La ressource sera accessible depuis le portail ENT pour ceux qui en disposent. Ce service propose une série de maquettesprédéfinies dans lesquelles les utilisateurs vont pouvoir insérer du texte, des vidéos et des sons. Très facile à prendre en main par les enseignants, cet outil offre aussi la possibilité de
collaborer à l’échelle d’un collège, d’une classe ou d’un groupe d’utilisateurs.

Dons d’ordinateurs aux collégiens

Pour accompagner le développement des usages du numérique et pour contribuer à la réduction de la fracture numérique, le Département des Hauts-de-Seine a offert un ordinateur recyclé à 400 collégiens, 250 en décembre 2016, 150 en juin 2017 et 270 en janvier 2018. Mis en place depuis 2013, cela porte à 1 400 le nombre total de collégiens concernés par le dispositif.
Cela leur permet de retrouver à la maison un environnement de travail équivalent à celui dont ils disposent au collège. 

(Photo CD92/Willy Labre)

En savoir plus dans la rubrique dédiée Education et jeunesse - Environnement numérique des collèges