Dernière mise à jour : 01/02/2015

Soutien aux repreneurs ou créateurs d’une entreprise artisanale des métiers de bouche : les bénéficiaires 2014

Trois des bénéficiaires de l'aide en 2014 témoignent 

La chocolatière Mitsuha Letuppe, La fromagère Carla Pinto et le traiteur Jean-Louis Thomas

Tous les bénéficiaires en 2014 

Olivier Adroit

Fromagerie à Châtenay-Malabry 

Cette création d’entreprise est une reconversion totale pour Olivier Adroit, juriste de formation et précédemment gérant d’une entreprise de vente d’objets d’art sur internet.
Le dispositif lui a permis d’obtenir 12 500 € pour investir dans une cave d’affinage, projet qu’il prévoyait de remettre à plus tard.

Carla Pinto

Fromagerie à Asnières 

Cette création d’entreprise est également une reconversion professionnelle pour Carla Pinto, demandeuse d’emploi précédemment responsable presse en entreprise. Le local ayant été auparavant occupé par une librairie, Carla Pinto a du faire face à de grosses dépenses d’aménagement. 
Le dispositif lui a permis d’obtenir 12 500 € pour investir notamment dans des vitrines réfrigérées, des présentoirs à fromage, la pose d’une enseigne.

En images
 

Ahcène Boumezioud et Rachid Meftah

Boulangerie-pâtisserie à Courbevoie 

Ces deux associés formés et motivés reprennent une boulangerie-pâtisserie existante, le couple de cédants souhaitant s’installer en province. Les locaux étant déjà aménagés et les associés ayant souhaité réaliser eux-mêmes les travaux de rafraichissement, le dispositif leur a permis d’obtenir 1 920 € pour investir dans du matériel neuf de pâtisserie : une vitrine et deux chambres de pousse.

Laurent Merlot et Philippe Goyet

Boulangerie-pâtisserie à Sèvres 

Précédemment salariés dans la même boulangerie-pâtisserie à Paris, ces deux associés sont très motivés pour être indépendants et pouvoir développer des produits de qualité à leur manière. La boulangerie qu’ils ont choisi de reprendre est bien équipée en matériel de cuisson et en froid mais nécessite du matériel de fabrication.
Le dispositif leur a permis d’obtenir 12 500 € pour acheter un tour à pâtissier réfrigéré, un laminoir et un batteur.

Rachid Chmourk

Boulangerie-pâtisserie-sandwicherie à Clichy 

Après avoir travaillé dans la boulangerie familiale, Rachid Chmourk est devenu salarié puis gérant d’une boulangerie place du Marché à Clichy. Aujourd’hui fort de son expérience il souhaite développer sa propre affaire. Il est soutenu par la mairie de Clichy qui l’a encouragé à s’installer dans ce local situé dans un quartier dépourvu de boulangerie.
Le dispositif lui a permis d’obtenir 12 500 € pour pouvoir aménager une chambre froide et acheter un tour à pâtissier réfrigéré, un laminoir et un batteur.

Sandra Malek

Pâtisserie à Neuilly 

L’idée de cette pâtisserie à germé dans l’esprit de 2 couples (Malek et Roche) issus du monde de la communication et de la mode. Pour ce concept de pâtisserie haut-de-gamme, les porteurs de projet se sont associés avec un chef pâtissier expérimenté. Madame Malek est la gérante de cette pâtisserie. 
Le dispositif leur a permis d’obtenir 12 500 € pour investir dans un meuble pâtissier, une vitrine réfrigérée et la climatisation du magasin.

Mitsuha Letuppe

Chocolaterie à Bourg-la-Reine 

Madame Letuppe a répondu à un appel à projet de la ville de Bourg-la-Reine et a été sélectionnée pour implanter une chocolaterie artisanale (fabrication et vente) en centre ville dans un bâtiment construit dans le cadre de la rénovation du quartier.
Le dispositif lui a permis d’obtenir 12 500 € pour investir dans du matériel de cuisson (four 9 plaques) et des chambres froides.

Karim Doumou

Boulangerie-pâtisserie à Vaucresson 

Karim Doumou est un pâtissier de métier. Il a décidé de reprendre une boulangerie-pâtisserie dans une zone très résidentielle et de développer une offre de pâtisserie fine.
Le dispositif lui a permis d’obtenir 10 500 € pour acheter un tour pâtissier réfrigéré et aménager une chambre froide dans son laboratoire.

Jean-Louis Thomas et Dimitri Thomas

Charcuterie-traiteur (cuisine centrale) à Courbevoie et organisation de réception 

Les deux associés, le père et le fils ont décidé de la création d’une cuisine centrale pour optimiser la fabrication de leurs produits. Une part de ces produits sera distribuée dans leurs deux points de ventes à Asnières et à Courbevoie. Cela permettra de créer 8 emplois sur 2 ans. 
Le dispositif leur a permis d’obtenir 12 500 € pour créer un laboratoire de charcuterie avec une chambre froide.

Ludovic Lhérault et Solenn Lhérault

Boulangerie-pâtisserie à Antony 

Ce jeune couple a décidé de reprendre une boulangerie-pâtisserie très bien située à proximité de la gare RER et d’un petit pôle commercial. Ludovic Lhérault est un pâtissier expérimenté et son épouse l’épaulera pour la vente et l’administratif. 
Le dispositif leur a permis d’obtenir 7 650 € pour investir dans un bac de plonge et lave batterie. 

Paul-Aldric Binet

Boucherie-Charcuterie à Courbevoie 

Lors de son apprentissage de préparateur en produits carnés, Paul-Aldric Binet a obtenu le 1er prix en tant que Meilleur Apprenti de France. Salarié depuis 2005, il a décidé de se mettre à son compte et de reprendre une boucherie-charcuterie opérationnelle et bien placée. 
Le dispositif lui a permis d’obtenir 12 500 € pour acquérir un véhicule utilitaire.

Charles Joseph et Steve Leeman

Boulangerie-pâtisserie à Boulogne-Billancourt 

Ces deux associés ont déjà travaillé ensemble pendant plusieurs années dans des pâtisseries parisiennes comme salariés. Ils ont des profils complémentaires et armés d’une forte motivation ils ont décidé de reprendre une boulangerie-pâtisserie à Boulogne-Billancourt.
Le dispositif leur a permis d’obtenir 12 500 € pour refaire la vitrine et acheter deux tours à pâtisserie réfrigérés.

Jean-Michel Santacreu

Boulangerie-pâtisserie à Suresnes 

Ce projet est une reconversion professionnelle : Jean-Michel Santacreu a passé un CAP de boulangerie en 2014 à près de cinquante ans. Il a été directeur commercial pendant 20 ans auprès des Grands Moulins de Paris. il désire aujourd’hui mettre à profit son expérience et son réseau pour créer une boulangerie-pâtisserie artisanale à Suresnes dans un local adjacent à un supermarché. 
L’activité n’a pas encore démarrée, mais le dispositif lui permettra d’obtenir 12 500 € pour acheter des caisses enregistreuses avec écran tactile et du matériel de production : pétrin, four, laminoir, batteur.

Stéphane Blohorn

Fromagerie à Neuilly-sur-Seine 

Après des études de gestion et un parcours à l’international dans des grands groupes, Stéphane Blohorn, passionné de fromages, décide de racheter en 2005 la marque et les fonds de commerce de la maison Androuët, alors en difficulté financière. Il est aujourd’hui reconnu dans la profession avec le titre de Maître fromager. L’ouverture d’une boutique à Neuilly est un projet d‘envergure : la clientèle ciblée est exigeante et les produits doivent être de qualité.
Le dispositif lui a permis d’obtenir 12 500 € pour réaliser des travaux de rénovation, le local étant un ancien restaurant et acheter du matériel de vente et d’exposition pour les fromages: chambre froides et gondoles réfrigérées.