Dernière mise à jour : 24/02/2014

Économie sociale et solidaire : les lauréats de l'appel à projets 2011

20 lauréats de l'appel à projets ont été proclamés lors du 1er Forum départemental de l'économie sociale et solidaire du 28 novembre 2011.

Le comité départemental de l’Économie sociale et solidaire s’est réuni les 17 et 18 octobre 2011 et a rendu un avis sur chacun des 83 projets déposés. Au total, 530 880 € de subventions en fonctionnement et 256 075 € en investissement seront accordés pour soutenir les 20 projets retenus qui s'inscrivent dans la politique départementale de l'économie sociale et solidaire. Cinq axes ont été définis. 

 


Mettre les techniques de l'entreprise au service de projets d’initiatives sociales

Trois projets répondent à la volonté de pérenniser l’initiative sociale, en mettant en œuvre des techniques et des modèles économiques issus du monde de l’entreprise. Tout comme dans l’économie classique, les entrepreneurs sociaux doivent se professionnaliser : cela constituera l’une des clés du succès des expérimentations menées.

Les porteurs lauréats sur cette thématique 

♦ Chauffeur & Go

Avec son projet, Chauffeur & Go 92 se fixe deux objectifs :
- aider les demandeurs d’emploi à exercer une activité de chauffeur sans voiture comme travailleur indépendant ;
- développer un service innovant dans les Hauts-de-Seine pour permettre aux exclus de la mobilité de se déplacer.
Ce projet s'inspire directement du modèle économique de la franchise
♦ Subvention : 40 000 €

⇒ Lire aussi notre article Chauffeur & Go, vous avez la voiture, ils ont le chauffeur  

♦ Initiative Emplois

Le projet Laveo Lavage écologique d'Initiative Emplois est d’allier insertion professionnelle, le respect de l’environnement, mais surtout une activité raisonnée et une gouvernance participative.
En travaillant en partenariat avec un acteur du secteur marchand, Initiative Emplois devrait pouvoir consolider rapidement cette activité nouvelle.
♦ Subvention : 71 895 € 

⇒ Lire notre article Laveo, un lavage auto écolo et solidaire

♦ Agence 22

Ce projet vise à réduire les discriminations d’accès aux handicapés à différents sites des Hauts-de-Seine. Pour cela, Agence 22 propose une solution Vignette 22, qui sera expérimentée dans le sud du département (Antony).
♦ Subvention : 24 238 € 


Créer du lien sur le territoire autour d’initiatives sociales

Le département choisit d'expérimenter des projets dont l’objectif est de créer ou de recréer du lien social sur le territoire. L’économie sociale et solidaire se positionnant très clairement sur cette thématique, il sera important de pouvoir mesurer l’impact des projets retenus et de tirer les enseignements pour nos actions futures. Des indicateurs précis, principalement qualitatifs, devront être identifiés et mis en place avec les porteurs (mesure de l’évolution de la mixité sociale par exemple).

Les porteurs lauréats sur cette thématique

♦ Le Plus Petit Cirque du monde
et
♦ Control-Z
proposent de créer du lien social au travers de structures d’animation (artistique et café associatif).

♦ Subvention Le Plus Petit Cirque du monde : 30 000 € 
→ Reportage

♦ Subvention Control-Z : 60 000 €

♦ La Régie de quartier d’Asnières

La Régie porte le projet d'un salon de coiffure qui doit permettre de développer des échanges entre les habitants, mais surtout de revaloriser l’image de l’individu, étape nécessaire à toute insertion socioprofessionnelle.
♦ Subvention : 55 000 €

⇒ Lire notre article  Régie de quartier d'Asnières, un salon de coiffure social

Deux projets d’épicerie solidaire :

♦ La Soupe aux cailloux
et
♦ ANDES

allient les questions de la réinsertion sociale, l'accès à des produits de première nécessité pour les plus démunis, la mixité sociale et le lien intergénérationnel.
♦ Subvention La Soupe aux cailloux : 50 000 €
♦ Subvention ANDES : 30 000 € 

 


Apporter des solutions par des projets d’initiatives sociales, lorsque les modèles économiques existants ne le permettent pas

Sur certaines problématiques, le marché et les modèles économiques existants ne permettent pas de mettre en place des solutions adaptées. Le plus souvent, elles n’intéressent pas le secteur marchand traditionnel car elles sont insuffisamment rentables. L’économie sociale et solidaire peut proposer des solutions innovantes, en adéquation avec l’objet de l’action et accessibles au plus grand nombre.

Les six lauréats sur cette thématique  

♦ L’Atelier d’architecture autogérée
et
ESSOR

proposent par des structures adaptées de répondre à des besoins non couverts par le secteur marchand (contraintes de l’écologie urbaine dans les quartiers difficiles, mise en conformité des habitations occupées par des personnes en difficulté).
♦ Subvention L’Atelier d’architecture autogérée : 80 000€
♦ Subvention ESSOR : 45 450 €

⇒ Lire aussi notre articleUne reconnaissance internationale pour l’Atelier d’Architecture Autogérée

L’association Les Petits Débrouillards

propose d’augmenter les revenus des familles en difficulté par une gestion économe et partagée de l’énergie.
♦ Subvention : 3 500 €

Savoir-faire et découverte

permet de réaliser soi-même des produits ménagers à des prix raisonnables, avec du matériel partagé.
♦ Subvention : 20 622 €

Coopetic

propose sur un métier très représenté sur le département (audiovisuel et communication) de mettre en place une coopérative dédiée.
♦ Subvention : 50 000 €

⇒ Lire aussi notre article : COOPETIC, une SCOP à Clichy

♦ La compagnie des aidants (Belle Planète)

propose de créer une communauté rassemblant les personnes dépendantes afin d’éviter leur isolement lorsque leurs "aidants" sont indisponibles.
♦ Subvention : 40 000 € 

⇒ En images : réseau d'entraide, La Compagnie des aidants s'adresse à tous ceux qui accompagnent une personne fragilisée par la maladie le grand âge ou le handicap. Ce réseau social privé et sécurisé a mis en place une plateforme numérique dédiée aux personnes ayant besoin d'aide ou de conseils pour le maintien à domicile d'un de leurs proches.

 


Se former, structurer la gouvernance afin de pérenniser l’initiative sociale

L’action du département se concentre sur le soutien à la structuration des organes de gouvernance et sur la formation des dirigeants des futurs projets d’initiatives sociales. 

Les trois lauréats sur cette thématique

♦ Initiatives

propose une formation destinée aux futurs dirigeants de structures d’économie sociale et solidaire permettant à la jeune génération "de prendre la relève", un nombre important de dirigeants du secteur devant au cours des prochaines années partir en retraite.
♦ Subvention : 50 000 €

⇒ Lire aussi notre article L'ESS a sa fac

♦ Pro Bono Lab

propose d’accompagner les entrepreneurs sociaux après la création de leur activité, optimisant ainsi son taux de survie.
♦ Subvention : 22 000 €

♦ L’association ADEL

propose de mettre en application dans les Hauts-de-Seine un modèle déjà éprouvé en province, consistant à accompagner les femmes de quartiers en difficulté dans la création d’activités collectives telles que la restauration/traiteur.
♦ Subvention : 50 000 € 


Accompagner le financement de l’initiative sociale

... et responsabiliser les porteurs de projet sur la structuration financière à moyen/long terme.

Les trois lauréats sur cette thématique

♦ SPEAR

propose d’accompagner des épargnants afin qu’ils investissent sur des projets d’entrepreneuriat social et d’économie sociale et solidaire qu’ils auront choisis et au suivi desquels ils seront associés.
♦ Subvention : 13 000€

⇒ Lire aussi notre article Spear, donner du sens à son épargne

♦ Le Réseau des Cigales 92

propose de créer sur le territoire une dynamique d’épargne collective et solidaire.
♦ Subvention : 15 000 €

♦ SAS TRIÉTHIC BY GAÎA

propose aux collèges une manière innovante de recycler leurs déchets papier puisqu’ils accumuleront des points leur permettant par la suite de mettre en œuvre des projets éducatifs.

♦ Subvention : 36 250 €