Dernière mise à jour : 16/12/2014

Economie sociale et solidaire : les lauréats de la quatrième session 2014

La quatrième session 2014 de l'appel à projets continu a permis de retenir trois nouveaux projets pour la valeur ajoutée qu'ils apporteront au département en termes de nouveaux services aux salariés des Hauts-de-Seine et aux alto-séquanais de manière générale.

Economie sociale et solidaire : les lauréats de la quatrième session 2014

Pour cette quatrième session de l'année 2014, les services départementaux et les membres du Conseil départemental de l'économie sociale et solidaire (CDESS) ont retenu trois projets ; le montant global des subventions proposées pour ces derniers est de 50 000 euros pour le fonctionnement et de 70 000 euros pour l’investissement.

Les lauréats de la 4e troisième session 2014

Le porteur : Ensemble contre la récidive

→ Le projet : Rénovation du plateau sportif de la Maison d'arrêt de Nanterre

Objectifs :
- favoriser davantage la pratique sportive en milieu carcéral qui est un des leviers de la réinsertion des personnes détenues ;
- fournir un emploi et rémunérer les personnes détenues au SMIC afin qu'elles puissent dédommager leurs victimes et préparer leur sortie ;
- faire participer les personnes détenues à la rénovation des biens de l'État.

Le projet s'inspire d'une première expérience réussie dans la Maison d'arrêt de Fresnes. Il est co-construit avec l'ensemble des parties prenantes, dont la direction de la Maison d'arrêt de Nanterre afin de prendre en compte les contraintes de chacun et atteindre les objectifs souhaités.

→ Subvention attribuée :
Investissement : 50 000 €

♦ Le porteur : Kawaa

→ Le projet : Agréée entreprise solidaire, KAWAA a pour objet de développer et de préserver le lien social. Elle utilise une méthode qui allie supports numériques, co-création avec les acteurs locaux et mobilisation de bénévoles.
Elle propose également l’animation de team building pour des entreprises et des organisations.

Le concept : les personnes ne se connaissant pas se rencontrent dans un café via une inscription sur le site web (www.kawaa.co) ou une application mobile (application mobile géo localisée permettant aux altos séquanais de visualiser les Kawaas sur tout le département).

L’inscription aux Kawaas est gratuite et ouverte à tous les habitants. Il s’agit de mélanger des habitants de quartiers, de milieux, d’âges différents afin de favoriser la mixité sociale, le lien intergénérationnel et la cohésion sociale. Le format des Kawaas est orienté vers la constitution de binômes ou de trinômes pour faciliter les conversations personnelles et éviter les phénomènes de groupe. Les participants n’ont pas de profil avec photo ou présentation écrite sur le site. Les Kawaas encouragent l’empathie et l’altérité. Chacun est invité à rencontrer une personne qu’il/elle ne connaît pas dans un cadre informel et bienveillant. les personnes peuvent ensuite reprendre contact via le site. Les Kawaas sont co-organisés par des habitants et/ou par des acteurs locaux (associations, commerces, services publics, …). Chacun est invité à contribuer à l’émergence de Kawaas en proposant un thème, un lieu, et inviter ses voisins,
amis, collègues.

Une première expérimentation s’est déroulée à Boulogne-Billancourt, avec le soutien de la mairie et relayée par l'Office de tourisme. C’est en constatant la satisfaction des participants et le potentiel de développement, que la société KAWAA a été créée et les projets ont été dupliqués dans d’autres communes (Puteaux, Asnières, etc...) Depuis 2013, 72 Kawaa ont été organisés. 15 créateurs de lien ont créé leur propre Kawaa. Facebook compte 476 fans à fin août 2014.

› Subvention accordée :
Investissement : 20 000 €

♦ Le porteur : "La fabrique à... " Création d'une ressourcerie

→ Le projet : "La Fabrique à… "a pour projet de réduire la production de déchets en favorisant leur réemploi. Ses membres sont bénévoles et ont une expérience de l’accompagnement des personnes éloignées de l’emploi ainsi qu’une connaissance du réseau des acteurs de l’insertion sociale et professionnelle.

Constat : des tonnes d’objets sont jetés par méconnaissance des dispositifs locaux de gestion et recyclages des déchets. L’absence de gestion des déchets a des répercussions sur la vie environnementale, économique et sociale.
La ressourcerie de la "La Fabrique à… " proposera une solution à cette problématique et créera des emplois sur ces lieux en partenariat avec les acteurs de l’insertion sociale et professionnelle du territoire de Villeneuve-la-Garenne et alentours, dont le Conseil général et le Conseil régional (embauche de 3 personnes éloignées de l’emploi, de 10 autres dans le cadre d’un chantier
d’insertion).
L’accessibilité des produits mis en vente auprès de personnes ayant de faibles revenus améliorera leur bien-être. Par ailleurs, la fréquentation de la ressourcerie (don d’objets, achat, participation aux animations) développera l’éducation à l’environnement des usagers.

› Subvention accordée :
Fonctionnement 50 000 euros