La viabilité hivernale dans les Hauts-de-Seine

Le département s’est doté de moyens humains et techniques et de procédures pour faciliter les déplacements des usagers et l’information sur les conditions de circulation en période hivernale.

viabilite2

La période hivernale est une période qui s’étend du 15 novembre au 15 mars de l’année suivante (ou au-delà sur décision du préfet). Les moyens et procédures mis en oeuvre sont décrits dans le dossier d’organisation de la viabilité hivernale - DOVH -

 Ce dossier est réévalué et actualisé avant chaque campagne hivernale.
 

Concrètement, il s’agit d’assurer le service hivernal par :

- le suivi des conditions météorologiques,
- la surveillance du réseau routier géré,
- le traitement éventuel du réseau géré
- et l’information entre les différents services du Conseil départemental et ses partenaires.

L’action du Département pour la viabilité hivernale s’inscrit en effet dans un cadre régional : le plan neige et verglas en Ile-de-France (PNVIF). Ce plan est piloté par le « groupe de vigilance » constitué d’un directeur du Centre Régional d’Information et de Coordination Routières (CRICR), du directeur de l’exploitation de Direction Interdépartementale des Routes (DIR) d’Ile-de-France et d’un prévisionniste de Météo-France, sous l’autorité du préfet de la zone de défense de Paris.

La procédure de déclenchement du PNVIF comporte 3 niveaux s’appuyant sur les cartes de vigilance météorologiques :

- le niveau 1 « Veille du groupe de vigilance » est activé de manière permanente pendant toute la campagne hivernale ;

- le niveau 2 « Veille renforcée » est activé sur proposition du groupe de vigilance lorsque la carte de vigilance météorologique passe au jaune et qu’elle s’accompagne d’incertitudes sur le risque de neige ou de verglas. L’ensemble des acteurs sont alors en mesure de passer rapidement au niveau supérieur ;

- le niveau 3 « Activation du PC Zonal de circulation » est déclenché par le Préfet de Police de Paris dès qu’au moins un département apparaît en orange ou rouge sur la carte de vigilance, ou à la demande d’un gestionnaire de voirie, d’un préfet de département ou d’un préfet de zone limitrophe. Dès l’activation du PC zonal de circulation, le traitement du réseau primaire devient prioritaire ; les autres axes sont surveillés et traités lorsque les conditions de circulation normales sont atteintes sur ce réseau primaire.
 

Le DOVH présente, sous forme de cartes, les réseaux traités en fonction du niveau du PNVIF.