Les moyens

Les moyens du département dédiés à la viabilité hivernale.

Les moyens humains 

L’organisation du service hivernal s’article autour de 4 entités :

- la direction à Nanterre
- les deux unités territoriales, au Nord et au Sud du département
- l’unité circulation SITER

Un système d’astreinte est mis en place pendant la campagne hivernale. Sont ainsi mobilisés en permanence quatre responsables d’intervention et trois équipes de deux agents. 
Cette astreinte est complétée par les entreprises titulaires de marchés avec le Département. Celles-ci assurent le salage et le déneigement de cinq circuits avec leurs moyens propres.

Les moyens matériels 

Trois centres d’exploitation sont répartis sur le territoire du département : Boulogne-Billancourt, Châtenay-Malabry et Gennevilliers. Un support technique complémentaire est apporté par le service flotte automobile de Nanterre.

- les engins de service hivernal : 5 camions équipés de saleuse, d’un système d’épandage de saumure et d’une lame chasse-neige pour assurer les trois circuits, trois engins de chargement, une citerne sur berce pour le transport de saumure et quatre véhicules de patrouille équipés

- les installations de stockage des fondants : trois dépôts de sel, une centrale à saumure et deux citernes

- les outils de suivi et d’aide à la décision : un accès permanent à un service professionnel d’observations et prévisions météorologiques, une station météorologique routière et du petit matériel portable ou embarqué dans les véhicules de patrouille : thermomètres, hygromètres…

- les outils de communication : les téléphones portables affectés au personnel d’astreinte

Les techniques de traitement 

Deux techniques peuvent être combinées pour faire face aux épisodes hivernaux:

- le raclage, qui permet de dégager la route
- et le salage, qui permet de traiter la chaussée en faisant fondre la neige ou le verglas sous certaines conditions.

Sel ou saumure ?

- Le sel est efficace jusqu’à – 7 °C et n’agit qu’au bout de vingt à trente minutes en présence d’eau ou avec une humidité de l’air supérieure à 75 %. Il est donc inefficace pour traiter certains phénomènes.

- La saumure, mélange de sel et d’eau, allie les avantages de la rapidité d’action de la saumure à l’action plus durable du sel en grains, repoussant ainsi sa limite d’utilisation aux alentours de – 12 °C.