Dernière mise à jour : 10/12/2012

Développement durable

Le projet participe au développement durable du territoire en conciliant, à des degrés certes divers mais non moins réels, les enjeux environnementaux, sociaux et économiques. Point sur le sujet.

20121213-projetsousangle
©CG92/JEAN-LUC DOLMAIRE

La lutte contre le changement climatique


Les variations de quantité de CO2 émis dans l’atmosphère par le trafic routier entre les trois variantes sont de l’ordre de 5%
. L'écart d'émission de 5% entre les variantes représente 0.08% des émissions de CO2 produites en une journée par le transport routier induit par les activités du département des Hauts-de-Seine. Ces chiffres ont été calculés sur la base des études de trafic réalisées en 2006. Les nouvelles données de trafic permettront de refaire les calculs. Ces résultats seront pris en compte dans l’étude d’impact.

Par ailleurs, le projet d’aménagement contribuera au développement des modes de transport non polluants (vélo, marche) et facilitera l’efficacité de l’offre de transports en commun. Les économies d’énergie seront une priorité pour le chantier et la future gestion des sites.

En savoir plus le programme "Lutter contre le changement climatique" sur hauts-de-seine.net.

Améliorer l’offre d’espaces naturels de qualité

Le projet Vallée rive gauche va augmenter de 77 % la surface d’espaces végétalisés du secteur, en améliorant la qualité de ces derniers. Les surfaces d’espaces perméables seront doublées. La qualité paysagère des aménagements permettra de concilier accueil du public et développement de la diversité des milieux et des espèces.

Afin de réaliser l'étude d'impact, un diagnostic faune/flore a été réalisé. A cette occasion, la Cardamine impatiens a été inventoriée et des mesures devront être prises pour conserver sur le site cette espèce protégée en Ile-de-France.


L'égalité des chances

Le projet dans sa globalité est vecteur de lien social. Il améliore la qualité de vie et l’accessibilité pour l’ensemble des catégories d’usagers, en toute sécurité.

Le protection de la santé par l'environnement

Les incidences potentielles du projet sur la qualité de l’air et les conséquences en termes de risques sanitaires seront étudiées dans le cadre de l’étude d’impact.
Les impacts acoustiques du projet respecteront strictement les valeurs réglementaires. Les mesures appropriées permettant de compenser ces impacts seront mises en œuvre sur les bâtiments riverains concernés.
Le projet a pour ambition d’être exemplaire en terme de gestion des déchets, des eaux pluviales et de protection de la ressource en eau. Les surfaces d’espaces perméables (23 % d’espaces végétalisés et 7 % d’espaces de circulation en platelage ou en stabilisés) représenteront 30 % de la surface totale (20 ha) du projet, soit plus du double de la situation actuelle (14 %).

En conclusion

Le projet « Vallée rive gauche »va permettre : 
- une restructuration qualitative d’une voirie départementale identifiée comme axe structurant
- la réalisation d’un aménagement paysager d’envergure, vecteur d’une augmentation de l’offre d’espaces naturels de qualité. 
Ce projet répondra aux besoins nouveaux issus de la mutation d’un territoire industriel et d’offrir aux riverains et usagers une amélioration de leur cadre de vie et de nouveaux espaces de rencontre et de convivialité.

L’étude d’impact a permis d’évaluer l’ensemble des pollutions et nuisances potentielles liées au projet, et ainsi de mettre en œuvre les actions correctives et compensatrices nécessaires.

Le projet «Vallée rive gauche » prend en compte de façon concrète les enjeux de développement durable du territoire, et a pour ambition une recherche d’exemplarité dans l’ensemble des phases du projet, puis dans la gestion des espaces. Cette démarche de progrès environnementale et sociale, favorisant l’attractivité économique du territoire, se complète d’une dynamique de concertation avec l’ensemble des parties prenantes.