Dernière mise à jour : 11/12/2012

Saint Germain amont

Une promenade en pied de talus.

20121219-stgermainamont
©D.R

Paysage et ambiances


Le long de cette séquence, la nature du lieu est double :
- au niveau des berges : cette séquence constitue la dernière séquence de berges naturelles avant Paris, et est de fait, particulièrement sensible. La promenade basse serpente de manière douce et le talus existant est fortement végétalisé.
- au niveau de la tête du pont d’Issy, le secteur est tranché par la trémie de la RD7 à l’interface avec un secteur urbain fortement fréquenté (développement des activités tertiaires).



Plan d’ensemble du secteur (extrait de la notice séquentielle, pages 172 et 173) – > Cliquez pour agrandir

Les grandes lignes de l'aménagement

L’objectif est de restituer l’espace au quartier et d’y créer un lieu fonctionnel et paysager.
Deux aménagements distincts sont réalisés sur cette séquence : celui des berges et celui du mail du pont d’Issy.

Côté berges, la promenade haute, privilégiée, domine les berges. Elle offre un beau point de vue sur les berges à l’ombre des platanes conservés qui la sépare de la route. En contrebas les berges conservent leur caractère naturel. La promenade basse serpente de manière douce, au milieu d’un talus boisé.



Ce cheminement sur dalles permet l’accès aux péniches amarrées en aval du pont. Sur les zones autorisées, l’accès aux bateaux-logements est sécurisé par la mise en place de pontons et par l’amarrage sur ducs d’Albe. L’éloignement des bateaux de la berge permet d’aménager un linéaire de végétation aquatique favorable pour la faune et la flore indigènes.

A l’aval immédiat du Pont d’Issy, en interface avec le projet du Port Autonome de Paris, une séquence assure la transition entre berges minérales parisiennes et berges naturelles. Elle prend la forme de deux terrasses reliées par des jeux d’escaliers et de rampes, gérant ainsi les deux accès sous le pont d’Issy.


En haut, au niveau du tissu urbain, la place Camille Desmoulins est requalifiée et plantée. Un peu plus en amont au niveau de la trémie du pont d’Issy, la mise en place d’un mur de soutènement à la place du talus existant permet de limiter l’emprise de la voirie et d’élargir de manière importante l’espace public dédié aux circulations douces et aux loisirs piétons : un grand mail ombragé sous les platanes existants est créé sur l’espace reconquis de part et d’autre du pont d’Issy. Cet aménagement offre un grand espace de circulations douces et offre un nouveau visage à l’entrée de ville.

L’insertion d’une piste cyclable se fait le long des platanes côté urbain.

Deux traversées piétonnes sont implantées en amont de la trémie, les traversées sont ensuite possibles sur la tête du pont d’Issy.

Cette séquence accueille des places de stationnement longitudinal sur les nouveaux espaces créés.


Section type (extrait de la notice explicative, page 177)
> Cliquer pour agrandir l'image