Dernière mise à jour : 07/12/2012

Les objectifs du projet

Le conseil départemental a décidé d’aménager le Val de Seine afin d'ouvrir la ville sur le fleuve et de rendre les berges aux habitants tout en prenant en compte les enjeux environnementaux, sociaux économiques et les transports collectifs. Zoom sur les objectifs d'un projet d'envergure.

20121213-enjeuxobjectif
©CG92/OLIVIER RAVOIRE

Le projet s'étend sur 4,2 km, en limite des communes de Sèvres, Meudon et Issy-les-Moulineaux, et a pour objectifs :

  • de réaliser un aménagement de la RD7 en boulevard, afin d'améliorer l'intégration de la voirie dans son environnement urbain», 
  • de rechercher la fluidité pour la circulation automobile sur la RD7, afin d'accompagner le développement économique du Val de Seine,
  • d'offrir Les meilleures conditions de sécurité routière pour tous les usagers de la RD7,
  • d'assurer la continuité des circulations douces le long de la Seine, avec la mise en place de linéaires cyclables de transit,
  • de réaliser des traversées piétonnes sécurisées ouvrant les villes concernées vers la Seine, en organisant l'accessibilité aux espaces publics.
  • de réaliser un confortement et une protection des berges contre l'érosion en adéquation avec les usages du site, par des techniques de génie végétal ou des ouvrages structurants,
  • de réaliser l'aménagement des réseaux et des amarrages des bateaux-logements autorisés,
  • d'améliorer la protection contre les crues,
  • d'améliorer la lisibilité de l'occupation des espaces publics, en aménageant le long de la Seine des espaces paysagers naturels exempts de stationnement automobile. 

Ce faisant, il contribue à renforcer l'attractivité économique du territoire sur le moyen et le long terme. Le projet concerne tout à la fois l'aménagement de la route, des berges et des espaces publics attenants (trottoirs, pistes cyclables, stationnement et éclairage). Il est en corrélation avec la politique départementale en matière de développement durable et en matière d'aménagement de voirie qui préconise la conception d'axes de desserte et d'espaces assurant non plus uniquement la fonction « véhicule automobile » mais l'ensemble des déplacements, transports en commun, vélos et piétons dans le cadre d'un espace paysager partagé entre les différents usages.

 

Il s'inscrit dans la requalification globale du site et prend en compte ses fortes potentialités:

  • le fleuve et ses berges, élément structurant du cadre de vie dans ses dimensions environnementale, paysagère et économique, 
  • les mutations en cours (qui devraient se stabiliser à l'horizon 2015), 
  • le pôle d'emplois en fort développement, 
  • l'accroissement du parc de logements 
  • la qualité résidentielle et le fort niveau de services en matière de transport, commerces et services.


Il prévoit notamment de :

  • créer une continuité des cheminements piétons et mixtes sur tout l'itinéraire, 
  • réaliser des aménagements cyclables, 
  • Implanter des traversées piétonnes sécurisées ouvrant les villes concernées vers la Seine, 
  • aménager des réseaux et des amarrages des bateaux logements autorisés, 
  • aménager la route en boulevard urbain selon 3 variantes (deux files par sens de circulation ou une file et demie par sens de circulation avec bandes cyclables), avec carrefours à feux ou giratoire, 
  • proposer une offre de stationnement public répondant aux besoins locaux.