Vallée rive gauche : le bilan approuvé


L’Assemblée départementale a adopté, vendredi 27 mars, le bilan de la concertation préalable concernant le projet d’aménagement de la RD 7 et des berges de Seine entre le pont de Sèvres et Paris.
Prochaine étape : le lancement de l’enquête publique.

C’est un projet d’envergure départementale. Vallée rive gauche prévoit l’aménagement des berges, des espaces publics (trottoirs, pistes cyclables, stationnement, éclairage) et de la voirie le long de la RD 7 entre le pont de Sèvres et Paris, soit 4,2 kilomètres répartis sur les communes de Sèvres, Meudon et Issy-les-Moulineaux.

Des berges mises en valeur

Premier objectif : mettre en valeur la Seine et ses accès par la création d’une promenade paysagère continue au fil de l’eau pour les piétons et les cyclistes, l’organisation des bateaux logements, la protection hydraulique des berges et le maintien des activités portuaires.
La Vallée rive gauche deviendra ainsi un maillon stratégique de la promenade bleue qui, à terme, reliera Rueil-malmaison à Issy-les-Moulineaux sur les trente-neuf kilomètres du tracé de la Seine dans le département.

Concernant la route, il s'agit de requalifier la départementale. L'objectif est d’améliorer les conditions de circulation, de faciliter et sécuriser les traversées piétonnes et de diminuer l’aspect routier de la RD7 en favorisant, notamment les circulations douces.

Un boulevard urbain

La concertation préalable qui s’est déroulée du 15 septembre au 15 décembre a permis aux élus, riverains, usagers et associations de donner leur avis, notamment lors des deux réunions publiques des 6 et 22 octobre.

Suite aux remarques faites durant ces trois mois de concertation, un effort particulier sera porté sur la végétalisation et la qualité écologiques des berges, la dissociation claire des cheminements piétons et des pistes cyclables et l’accessibilité pour les personnes handicapées.

Concernant les débats sur les différents scénarios d’aménagement routier. L’option retenue est celle d’un boulevard urbain à deux files de circulation par sens, avec une piste cyclable bidirectionnelle et des carrefours à feux, sauf le carrefour Vaugirard où il y aura un rond-point plus des feux.

Une enquête parcellaire conjointe sera également faite parrallèlement à l’enquête précédente afin d’identifier les propriétaires susceptibles d’être expropriés dans le cadre de l’opération. Une enquête publique au titre de la loi sur l’eau conjointe pourra également être lancée, le projet ayant une incidence sur le milieu naturel aquatique.