136 km d'aménagements cyclables départementaux

circdouce3

La mise en œuvre du Plan de développement des circulations douces s’articule autour de plusieurs grands programmes :

  • La création de lignes de tramways donne lieu à une requalification de la voirie et à un meilleur partage de l’espace public. Ainsi ces dernières années, la mise en service du tramway T1 entre Villeneuve-la-Garenne et Gennevilliers, du tramway T2 entre la Défense et le Pont de Bezons, et du tramway T6 entre Châtillon et Clamart ont permis la création d’environ 12,5 km d’aménagements cyclables. Ces sections sont d’autant plus attractives pour les usagers qu’elles s’étendent sur des linéaires significatifs.
     
  • La requalification de certaines voies départementales en boulevards urbains offre l’opportunité d’y insérer des aménagements cyclables dans un environnement de qualité. C’est actuellement le cas de la RD 7 entre Paris et Sèvres (4,2 km) et de la RD 920 sur les communes d’Antony, Sceaux et Bourg-la-Reine (5,7 km).
     
  • Les comités d’axe des lignes de bus du réseau principal ont permis la création d’aménagements cyclables. Parallèlement, les comités de pôle permettent une meilleure prise en compte des rabattements à vélo vers les transports collectifs en aménageant les abords des gares et stations et en y facilitant le stationnement des deux-roues. 
     
  • Des projets d’itinéraires cyclables sur voirie départementale identifiés comme prioritaires pour renforcer le maillage du territoire sont réalisés chaque année sur l’enveloppe financière spécifique.
     
  • A l’occasion des réaménagements courants de la voirie départementale, l’application de la Loi LAURE permet la réalisation conjointe d’aménagements cyclables.
     
  • La mise en œuvre du Schéma des parcours buissonniers et du Schéma d’aménagement et de gestion durables de la Seine et de ses berges se traduit par la création de cheminements pour piétons et cycles dans un environnement paysager de grande qualité.


Les enjeux de mixité d’usage, de pacification de la circulation automobile et de reconquête des espaces mitoyens de la voirie sont constamment pris en compte, des premières études jusqu’à la réalisation des travaux.

Ces efforts conjugués permettent de compléter le réseau d’aménagements cyclables chaque année, tronçon par tronçon. Ainsi, entre début 2007 et début 2017, près de 65 km d’aménagements cyclables ont été réalisés sous maîtrise d’ouvrage départementale, portant le linéaire total à 136 km, soit 40 % du linéaire total de la voirie départementale. 

 

Linéaire total d’aménagements cyclables existants sous maîtrise d’ouvrage départementale

au 01.01.08

75,2 km

au 01.01.09

80,7 km

au 01.01.10

86,2 km

au 01.01.11

91,7 km

au 01.01.12

97,3 km

au 01.01.13

106,5 km

au 01.01.14

116,5 km

au 01.01.15

121 km

au 01.01.16

124,5 km

au 01.01.17

136 km

Véritable outil de suivi du Plan de développement des circulations douces, la carte des voies cyclables dans les Hauts-de-Seine est mise à jour chaque année. Elle recense les aménagements réalisés sous la maîtrise d'ouvrage du Conseil départemental, mais aussi des communes et intercommunalités, de l'Office National des Forêts, de l'Etat, du Port Autonome de Paris et de l'Etablissement Public d’Aménagement de la Défense Seine Arche (EPADESA).


> Carte prochainement disponible