La forêt de la Malmaison

Découvrez ce merveilleux site de promenade qui a conquis Joséphine Bonaparte.

700 foret1
FOTOLIA

Que vous soyez promeneur du dimanche, cycliste, adepte du jogging, ou tout simplement amoureux de la nature, les 201 hectares de la forêt domaniale de la Malmaison - L'étang de Saint Cucufa, vous accueillent.

Un parcours de santé de 2 km, ainsi qu'une boucle de 4 km pour les cyclistes ont été aménagés.


Un sentier forestier d'interprétation permet d'admirer, sur 2 km, les châtaigniers, chênes, frênes, merisiers, érables sycomores, hêtres et bouleaux, ainsi qu'un cyprès chauve, variété rare en Europe. Peut-être même y croiserez-vous, au détour d'un chemin, l'un des 20 chevreuils qui peuplent Saint-Cucufa. Les promenades autour de l'étang de 2 hectares,font la joie des petits et des grands à condition d'ouvrir l'œi l: poissons, batraciens et canards s'ébattent au milieu d'une flore aux espèces variées.
 

Histoire 

En 860, la forêt est la propriété des moines bénédictins de l'abbaye de Saint-Denis. Ils y construisent alors une chapelle, aujourd’hui disparue, dédiée à saint Cucufa. Louis XIV l'attribue aux dames de la Maison royale de "Saint-Louis de Saint-Cyr" en 1686. Joséphine de Beauharnais, épouse du Premier consul Napoléon Bonaparte, achète le château et le bois en 1800. Le domaine s’étendait sur un millier d'hectares jusqu'aux bois de La Celle-Saint-Cloud.
L'Impératrice appréciait particulièrement ce lieu de promenade et y entraînait souvent ses invités pour des excursions en calèche. Près de l'étang de Saint-Cucufa, elle fit installer une bergerie et une vacherie. Cette dernière est encore visible aujourd'hui. Réaménagée, elle abrite actuellement les gardes forestiers de l’ONF.
Lors d'un voyage en Suisse en 1810, Joséphine fut convaincue de la supériorité des laitages transalpins : elle fit ainsi rapporter, pour être installés dans la forêt de Malmaison, du bétail suisse et même un couple de paysans bernois chargés de l'élevage des vaches. Plus de 500 moutons mérinos d'Espagne complétaient ce cheptel.
Après la mort de Joséphine, le domaine fut démembré et partiellement déboisé. C'est son petit-fils, Napoléon III, qui sauva la forêt du morcellement grâce à des échanges. Il la racheta en 1856. En 1870 et 1871, la forêt de La Malmaison fut le siège des assauts acharnés des artilleurs du capitaine de Nisme contre les Prussiens retranchés derrière le mur de Buzenval. En 1871, la forêt devint domaniale en entrant dans les propriétés de l'Etat. Depuis 1966, elle est gérée par l'ONF.

 

Infos pratiques

Moyens d'accès
On y accède par l'avenue de Versailles.
Un parking forestier existe pour les véhicules.

Attention : la route forestière est fermée le week-end et pendant les vacances scolaires