Dernière mise à jour : 28/07/2015

Protéger la biodiversité

Les parcs et jardins ne sont pas de simples lieux de loisirs pour les citadins recherchant « un coin de nature » en ville. Ce sont aussi de véritables écosystèmes hébergeant une flore et une faune sauvages, savamment mêlées aux plantations et aménagements des jardiniers.

biodiversite
Cœur de copulation d'Agrion jouvencelle (mâle en bleu, femelle en vert). Vallée-aux-Loups-2015. Photo : Sophie Gauduchon

Qu'est ce que la biodiversité ?

Elle se définit simplement comme étant la diversité du vivant. Ce sont toutes les plantes, tous les animaux, toutes les bactéries et leurs relations entre eux. En bref, la Terre sans la biodiversité, c'est un gros caillou avec de l'eau. Aussi, la biodiversité regroupe toutes les variations dans les gènes, les espèces et les écosystèmes. Elle couvre aussi le fonctionnement du vivant, les relations entre les espèces, les flux de matières et d’énergies entre les écosystèmes... Nous pouvons alors imager la biodiversité telle un moteur et son mécanisme, un moteur vivant qui sans cesse se renouvèle : sans grand accident (une météorite, un épisode volcanique, un changement climatique), ce sont les petits rouages qui évoluent le plus vite - les mutations sur les gènes par exemple-, à plus long terme, des pièces plus importantes disparaissent au profit d’autres qui apparaissent ( les dinosaures ont laissé la place aux mammifères) ; et tout étant lié, ce sont finalement les plus gros éléments qui évoluent-les écosystèmes à toutes les échelles.

L’Homme n’est pas une pièce autonome, extérieure à ce moteur, il appartient pleinement à la biodiversité. Le bon fonctionnement de ce grand mécanisme reste d’ailleurs son « assurance vie ».

Quelles sont les actions du Département ?

Le Conseil départemental s’est engagé depuis plus de 20 ans dans la protection de son environnement naturel. La politique départementale des espaces naturels sensibles inclut une majorité de parcs et jardins. Il s’agit ici de protéger la diversité des paysages, des habitats naturels, de la flore et de la faune qui constituent notre patrimoine commun. 

Les parcs et jardins ont tous vocation à appartenir à un grand réseau de nature permettant aux espèces de se déplacer. Les petits espaces peuvent servir de corridors, les plus grands espaces, peuvent servir de lieux de vie et de reproduction.

Concrètement, la prise en compte de la biodiversité dans les parcs et jardins se manifeste par une multitude d’actions :

  • aucun pesticide utilisé
  • entretien de la diversité des ambiances paysagères,
  •  juxtaposition d’espaces horticoles et champêtres (la gestion différenciée),
  • protection des sols, 
  • développement de boisements plus naturels, de prairies, de mares, 
  • économies d’eau,
  • inventaires scientifiques sur la faune et la flore, 
  • sensibilisation du public par des visites conférences et par l’exemplarité d’une gestion environnementale (le label Eve® d’Ecocert).