Un engagement contractuel en faveur du logement étudiant

En 2008 puis en 2013, le Département a signé avec l'État deux conventions avec comme objectif de favoriser la production de logements étudiants sur l’ensemble du territoire des Hauts-de-Seine. La création d'une offre nouvelle de logement étudiant s’est conjuguée avec le projet de restructuration et de redéploiement de la résidence universitaire d’Antony décidé en raison de son obsolescence.

Des objectifs à la hauteur des besoins

On recensait environ 10 000 logements étudiants dans les Hauts-de-Seine en 2008, dont 40% situés en résidences universitaires. Or la population estudiantine à cette date atteignait le chiffre de 78 000. C’est la raison pour laquelle le 1er octobre 2008, Patrick Devedjian et Valérie Pécresse, alors ministre de l’Enseignement supérieur, ont signé une convention de partenariat dans laquelle le Département s’engageait à accompagner la création de 3000 logements étudiants jusqu’à fin 2013.

Au 31 décembre 2016, 2 976 logements étaient agréés.

Une nouvelle convention a été signée avec l’État et la Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre (CAHB) le 15 octobre 2013, prévoyant la création de 1 200 logements supplémentaires d’ici à 2019, portant le nombre total de logements étudiants sur l'ensemble du territoire départemental à 4 200.

Ces logements sont à répartir en fonction des besoins sur le territoire et localisés prioritairement à proximité des lieux d’enseignement et des transports en commun.

La création d'une offre nouvelle de logement étudiant s’est conjuguée avec le projet de restructuration et de redéploiement de la Résidence universitaire d’Antony décidée en raison de son obsolescence. Ce projet repose à la fois sur la volonté de déconcentrer cette résidence, de redéployer l’offre de logements étudiants sur le territoire et de développer les capacités d’accueil.

Au 20 avril 2017, 4 316 logements sont d'ores et déjà livrés, décidés (en cours de travaux ou début des travaux prochain), en cours de montage ou envisagés sur un secteur repéré. 

Consultez la convention cadre signée entre l'État et le Département 
(Format PDF-215 Ko) 

Consultez la convention pour le développement de l'offre sociale de logement étudiant 2013-2019
(Format PDF-3,37 Mo) 

Zoom sur les résidences livrées 

  • À Bagneux, la résidence Lincoln (livrée en 2011) située 2 rue Abraham-Lincoln abrite 176 logements suite à une restructuration lourde. Le Conseil départemental a participé à cette opération à hauteur de 343 200 € pour un budget de 4,71 M€.
  • À Antony, la résidence pour étudiants dans le quartier du Noyer-Doré (livrée en 2011) : le Conseil départemental a consacré 768 800 € à la réalisation de 119 logements de 17 à 30 m2, complétés par 23 places de parking pour un budget global de 7,97 M €. 
  • À Fontenay-aux-Roses, la résidence située 27 à 31 avenue Lombart (2 bâtiments livrés en 2012 et 2013) compte au total 275 logements étudiants dans les anciens locaux de l’École normale supérieure. Le Conseil départemental a financé cette opération à hauteur de 951 769 € pour un budget global de 19,45 M€. 
  • À Gennevilliers, la résidence pour étudiants et chercheurs rue 13/15 Basly (livrée en 2012) compte 144 logements. Le Conseil départemental a participé à cette opération à hauteur de 975 000 € pour un budget de 12,45 M€.
  • À Neuilly-sur-Seine, la résidence située 41/43 avenue du Roule (livrée en 2012) compte 67 logements étudiants. Le Conseil départemental a financé cette opération à hauteur de 530 000 € pour un budget global de 5,64 M€.
  • À Levallois-Perret, la résidence située 16 rue Marius-Aufan (livrée en octobre 2013) compte 21 logements étudiants. Le Conseil départemental a financé cette opération à hauteur de 100 000 € pour un budget global de 2,38 M€.
  • À Gennevilliers, la résidence pour étudiants « Univercity Gennevilliers Larose » (livrée en août 2014) située 111 boulevard Camelinat compte au total 171 logements. Le Conseil départemental a financé cette opération à hauteur de 126 480 € pour un budget global de 15,42 M€.
  • À Sceaux, la résidence située 58 boulevard Desgranges (livrée au mois de décembre 2014) compte au total 71 logements étudiants. Le Conseil départemental a financé cette opération à hauteur de 235 200 € pour un budget global de 6,48 M€.
  • À Nanterre, la résidence pour étudiants située ZAC Seine Arche Cœur de quartier (livrée en janvier 2015) compte 50 logements. Le Conseil départemental a participé à cette opération à hauteur de 50 205 € pour un budget global de 3,62 M€.
  • À Nanterre, la résidence située 3 rue Anatole-France (livrée au mois de juillet 2015) compte au total 47 logements étudiants. Le Conseil départemental a financé cette opération à hauteur de 106 00 € pour un budget global de 2,96 M€.
  • À Boulogne-Billancourt, la résidence Sequana située 23 rue Marcel-Bontemps (livrée en août 2015) compte 187 logements. Le Conseil départemental a participé à cette opération à hauteur de 446 682 € pour un budget global de 16,07 M€.
  • À Boulogne-Billancourt, la résidence située 95 rue de Silly (livrée en septembre 2015) compte 78 logements. Le Conseil départemental a participé à cette opération à hauteur de 274 720 € pour un budget global de 8,23 M€. 
  • À Vaucresson, la résidence Le Château située 54 rue de Garches (livrée en avril 2016) compte 37 logements. Le Conseil départemental a participé à cette opération à hauteur de 301 756 € pour un budget global de 3,62 M€.
  • À Sèvres, la résidence située 25-27 avenue de la Division-Leclerc (livrée en mai 2016) compte 44 logements. Le Conseil départemental a participé à cette opération à hauteur de 197 921 € pour un budget global de 3,18 M€.

La rénovation de la résidence universitaire Jean-Zay à Antony (RUA)

La Convention pour le développement de l'offre sociale de logement étudiant sur le site de la résidence universitaire Jean-Zay à Antony et dans les Hauts-de-Seine a été signée le 15 octobre 2013 par l' État, le Département, la Communauté d'Agglomération et la Ville d'Antony.
Cette convention prévoit, sur le site de la résidence Jean-Zay, la réalisation de 1 080 logements étudiants qui devront s'intégrer harmonieusement dans le cadre d'un nouveau quartier de ville.

Afin de conserver la mémoire de l'architecture, emblématique des années 50, d' Eugène Beaudouin (prix de Rome), le bâtiment A est en cours de réhabilitation par Jean Nouvel.

Par ailleurs, une offre nouvelle de 1 200 logements, destinés à compenser les démolitions de la résidence Jean-Zay, est programmée dans le cadre de la convention, à répartir sur l'ensemble du territoire départemental en privilégiant toutefois celui de la CAHB et des communes limitrophes.

Retour sur l’origine et les dates-clés du projet