Développement durable : le Département des Hauts-de-Seine poursuit son engagement

Alors que les acteurs mondiaux se réunissent du 30 novembre au 11 décembre à Paris dans le cadre de la 21ème COP sur les changements climatiques organisée par les Nations Unies, le Département des Hauts-de-Seine apporte déjà des solutions concrètes pour réduire l'impact environnemental, dans le cadre de ses compétences et même au-delà. 

cop21 01
  • Développement des transports en commun
  • Construction de bâtiments réduisant l'impact environnemental 
  • Sauvegarde du patrimoine naturel
  • Gestion naturelle des parcs
  • Amélioration du cadre de vie via un réseau routier pacifié
  • Sensibilisation des collégiens
  • Développement de l'économie sociale et solidaire

Au-delà de ces actions, le Département s'engage notamment en utilisant des véhicules électriques, en limitant la consommation de papier et en proposant des échanges sur le développement durable... Cette approche pragmatique participe également à améliorer la qualité de vie des Alto-Séquanais.
 

En chiffres...

> 28,9 millions d'euros, le budget consacré en 2015 au développement des transports en commun par le Département

> 23, le nombre de kilomètres de lignes de tramway aménagées depuis 2010 avec le soutien du Département

> 4 619, le nombre de tonnes d'enrobés phoniques posées en 2014 sur les routes des Hauts-de-Seine

> + 157% d'espaces verts départementaux depuis la création du Département, soit depuis 50 ans

> 593 hectares, la surface totale des parcs départementaux, entièrement gérés avec des procédés écologiques

> 19, le nombre de collèges engagés dans la démarche éco-collèges, afin de faire des économies de papier et d'énergie

> - 2%, la diminution de la quantité d'énergie consommée sur l'ensemble du patrimoine bâti du Département (collèges inclus) par rapport à l'année précédente

> 1 241, le nombre d'emplois générés depuis 2011 par la politique du conseil départemental en faveur de l'économie sociale et solidaire 

 

 

 

Rouler à l'électrique

Le Département roule à l'électrique

Le Département prend régulièrement des initiatives visant à minorer ses émissions de gaz à effet de serre, notamment dans le domaine des déplacements.

La flotte automobile du Département fait l’objet d’une politique d’optimisation. La part de véhicules électriques a augmenté, avec aujourd’hui 189 voitures, soit 30% du parc automobile. Une partie des autres véhicules fonctionne au gaz naturel de ville et la politique de renouvellement s’oriente vers des véhicules hybrides électriques.

Lancé en 2011, le programme "voiture électrique" répondait à plusieurs objectifs, dont le soutien d’une filière d’avenir, dont le modèle économique pouvait être consolidé par une forte commande publique. Le Département des Hauts-de-Seine devenait alors la collectivité en France à avoir la plus importante flotte captive de voitures électriques. En 5 ans, le déploiement des véhicules électriques dans la flotte du Département a permis de réduire la consommation de carburant de 10%. Près de 663 agents ont suivi une formation à l’éco-conduite. Enfin, le Département s’est engagé à ne plus acheter de véhicule dépassant le seuil du malus rejets CO2.

Développer la dématérialisation pour limiter la consommation de papier

La dématérialisation développée par l’administration départementale permet à la fois de préserver les ressources naturelles et d’accélérer les échanges entre les différents services.

En 2014, le Département a consommé 13,5% de papier en moins par rapport à l’année précédente. Depuis 2010, ce sont 45,5 tonnes de papier qui ont été économisées. FOCUS sur la Maison Départementale des Personnes Handicapées qui se met au "zéro papier".

D’ici début 2016, la Maison Départementale des Personnes Handicapées va passer au numérique, abandonnant l’usage du papier. Cela concerne à la fois le stock de dossiers (environ 110 000) et le flux lié aux démarches administratives.

Echanger sur le développement durable

À travers différents groupes de réflexion, le Département s’est engagé très tôt dans une démarche de modération de l’impact environnemental de son activité.

♦ Le Département a été l’un des premiers en France, en 2006, à voter son Plan Climat Départemental "Lutter contre le réchauffement climatique".

Le premier Bilan Carbone Patrimoines et Services et Territoire a été initié en 2004 puis finalisé en 2006. Il est aujourd’hui en cours de réactualisation. Créé en 2005, le Conseil de Développement Durable (C2D) est composé de 48 membres, répartis au sein de quatre collèges (élus, acteurs socioprofessionnels, personnalités qualifiées, représentants associatifs). Sur saisine du Président du Conseil départemental, il a pour rôle d’émettre un avis et des propositions en matière de développement durable.

 Le Club IDEES (Initiatives durables pour l’environnement économique et social) a été créé en 2008.

Le Conseil départemental, en partenariat avec le C2D, a créé le Club IDEES pour réunir les acteurs du développement durable des Hauts-de-Seine.Pour mutualiser ces expériences tout au long de l’année, le Conseil départemental a décidé de mettre en place un rendez-vous régulier entre les acteurs des Hauts-de-Seine. 518 membres sont impliqués.

Ces rendez-vous permettent d’échanger sur les projets en cours et de conduire une réflexion commune sur des sujets d’actualité comme :
> les économies d’énergie ;
> la réduction des impacts environnementaux des parcs de véhicules ;
> les achats éco responsables ;
> la protection de la biodiversité.
Le 3 novembre 2015, le dernier Club IDEES portait sur le thème " îlots de fraicheur urbains et solutions d’adaptation au changement climatique".

♦ Les entretiens Albert-Kahn Laboratoire d’innovation publique du conseil départemental

Les entretiens Albert-Kahn proposent plusieurs fois par an des conférences sur les grandes questions de société et aboutit à des innovations concrètes comme l’expérimentation en cours de créations de jardins sur les toits de bâtiments publics.

♦ Une exposition photos est organisée par le Département, du 16 novembre au 18 décembre, à l’Hôtel du Département à Nanterre.

Le Département des Hauts-de-Seine met en images son engagement en faveur du développement durable avec une exposition de 14 photographies.
Réalisée à partir des images des photographes du Département, cette exposition présente les nombreuses actions du conseil départemental :
- voitures électriques
- pistes cyclables
- préservation des espaces naturels sensibles par un schéma départemental 
- gestion environnementale des 14 parcs départementaux labellisés Espace végétal écologique
- construction de bâtiments, notamment des collèges, en respectant la démarche HQE
- boulevards urbains
- enrobés phoniques
- éclairages Led pour apaiser la circulation
- aménagement des berges et de la voirie départementale avec l’ambitieux projet Vallée Rive Gauche
- Eco-quartiers
- coopération internationale
- valorisation des atouts de la Seine
- rendre la place à la nature dans ville
et le soutien du Département à 68 projets d’Economie Sociale et Solidaire.