La problématique des eaux pluviales

La densité d’urbanisation du département a entraîné une forte imperméabilisation des sols. Conséquence par temps de pluie : l’apport d’importantes quantités d’eaux pluviales dans les réseaux d’assainissement.

Eauxpluviales2

Cette augmentation des eaux pluviales induit une aggravation du risque d’inondations par débordement des réseaux et un accroissement des rejets polluants vers le milieu naturel aquatique.

Pour éviter ces conséquences et s’inscrire dans une démarche responsable de développement durable, le département mène une politique volontariste de maîtrise des eaux pluviales. Il a deux objectifs prioritaires, inscrits dans le schéma départemental d’assainissement :

• Améliorer la qualité du milieu naturel par la réduction des rejets en Seine ;

• Résorber les zones critiques d’inondation par débordement de réseaux.


Au-delà des actions curatives qui visent à améliorer localement le fonctionnement du réseau, il a mis en place :


• des prescriptions techniques dans son règlement d’assainissement limitant, pour toute nouvelle construction ou aménagement, les débits raccordés à ses réseaux ;


• une contractualisation avec les communes ou leur groupement afin qu'elles adoptent des pratiques de gestion de l'assainissement similaires à celles du département ;

 

• des actions de sensibilisation et de communication en matière de techniques alternatives de gestion des eaux de pluie.Consulter les guides et plaquettes.


• un contrôle systématique des branchements neufs (ou nouveau raccordement au réseau départemental) pour s’assurer de la conformité des installations de maîtrise des eaux pluviales à la parcelle.


A télécharger :

> La stratégie de maîtrise des eaux pluviales
> Le règlement du service départemental d’assainissement
> Les prescriptions techniques d’application du règlement d’assainissement départemental
> Les préconisations pour la conformité des installations de maîtrise des eaux pluviales à la parcelle