Le dispositif des murs anti-crues

Depuis 2011, le département a relancé une importante campagne de réhabilitation et d’amélioration des dispositifs de protection contre les crues.

Suite aux crues historiques de 1910, 1924 et 1955, des murs anti-crues ont été construits entre Issy-les-Moulineaux et Villeneuve-la-Garenne, à Boulogne-Billancourt, et entre Levallois et Clichy-la-Garenne.

Les ouvrages anti-crues sont destinés à assurer la protection des voies publiques et à garantir la sécurité des riverains ainsi que l’intégrité de leurs biens.
 

Le classement des digues fluviales :

Le 3 avril 2012 le Conseil départemental a bénéficié d’un arrêté préfectoral de classement de ses murettes anti-crues. Chaque ouvrage est classé selon sa hauteur et le nombre d’habitants protégés des eaux.
 

Actuellement, les travaux de restauration comprennent :

  • la restauration des murs;
  • le déplacement des câbles EDF traversant les murettes;
  • le remplacement de la « casquette » détériorée sur certaines zones;
  • une rehausse du mur afin de rétablir la cohérence hydraulique de l’ouvrage;
  • la rénovation des ouvertures avec les équipements nécessaires pour les fermer en cas de crue.
     

Les secteurs concernés par les travaux :

En 2011, 2 km de murettes anti-crues ont été restaurés à Boulogne, quai du Point du jour.
En 2012, les murettes de Suresnes, Puteaux et Courbevoie ont été réhabilitées sur un linéaire de 4800 mètres avec 30 ouvertures restaurées ainsi que la murette de Villeneuve-la-Garenne sur 500 mètres avec 5 ouvertures.