09/02/2018
 | Tourisme - Patrimoine

Le 31e Prix Chateaubriand remis à l’Institut de France

Il récompense cette année Alexandre Grandazzi pour son ouvrage "Urbs. Histoire de la ville de Rome, des origines à la mort d'Auguste". 

2018prix chateaubriand
CD92/OLIVIER RAVOIRE

Le Prix Chateaubriand a été remis à Alexandre Grandazzi jeudi 8 février à l’Institut de France, quai de Conti à Paris. La cérémonie était suivie d’une conférence du lauréat qui a reçu un buste en bronze représentant François-René de Chateaubriand, réalisé par Nacéra Kaïnou. 

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de lettres classiques et ancien membre de l’Ecole française de Rome, Alexandre Grandazzi, spécialiste d’archéologie romaine antique, enseigne la langue et la littérature latines à l’université Paris-Sorbonne. Il a notamment publié. La fondation de Rome (1991), Alba longa, histoire d’une légende; recherches sur l’archéologie, la religion, les traditions de l’ancien Latium (2008), ainsi que, avec Jacqueline de Romilly, Une certaine idée de la Grèce (2003).

Celui-ci a été distingué le 15 novembre dernier depuis la Maison de Chateaubriand à Châtenay-Malabry par le jury présidé par Marc Fumaroli de l’Académie française.

Le Prix Chateaubriand est doté à hauteur de 8 000 euros par le Département des Hauts-de-Seine.

Fondé par le Département des Hauts-de-Seine en 1987, le Prix Chateaubriand couronne une œuvre de recherche historique ou d'histoire littéraire, portant sur la période où vécut Chateaubriand, entendue dans un sens large 
(du siècle des Lumières jusqu'au milieu du XIXe siècle), sur des sujets proches des thèmes directement ou indirectement abordés dans ses romans, essais, discours et articles.