26/06/2017
 | Social - Santé

Une « Maison en plus » à Vaucresson

Financé par le conseil départemental, le foyer d’accueil médicalisé La Maison en plus a été inauguré le 26 juin en présence de Patrick Devedjian et de Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées.

INAUGURATION FOYER MEDICALISE "LA MAISON EN PLUS"
CD92/WILLY LABRE

Ouvert depuis septembre 2016, La Maison en plus accueille, rue de Garches, trente-deux adultes ayant un polyhandicap ou un trouble du spectre de l’autisme. Une « mixité intéressante » et saluée par la secrétaire d’État Sophie Cluzel. Vingt-quatre habitants bénéficient ici d’un hébergement permanent et huit sont « en alternance », quinze jours en internat, quinze jours en externat. L’établissement tient à « préserver le lien avec les familles » tout en « assurant un parcours de vie stimulant et personnalisé ». L’intégration des nouvelles technologies (télémédecine, e-santé) et du développement durable font aussi partie des innovations de ce foyer.

À l’origine du projet - qui a mis une dizaine d’années à voir le jour -, l’association Quelque chose en plus et de nombreux parents. Ils ont été « partie prenant à chaque étape, du point de vue architectural ou médical ». Ils ont souhaité que « le foyer d’accueil médicalisé ressemble à une belle maison habitée ». Une maison aujourd’hui gérée par l’ADAPEI 92, l’Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales.

Patrick Devedjian et Sophie Cluzel étaient notamment accompagnés de Christian Dupuy, maire de Suresnes et président de Hauts-de-Seine Habitat, et de Virginie Michel-Paulsen, maire de Vaucresson (CD92/Willy Labre).

Le coût total de l’opération, réalisée par Hauts-de-Seine Habitat, s’est élevé à 8,5 millions d’euros. Le conseil départemental a participé à hauteur de 220 000 euros. La collectivité verse aussi à l’établissement une subvention annuelle de fonctionnement de 1,8 M€. « Notre ambition est la même que celle de cet établissement, a déclaré Patrick Devedjian, simplifier la vie des personnes porteuses de handicap et contribuer à leur épanouissement ».

Notre reportage

 

Un projet plus global

L'opération de construction du foyer s'est inscrite dans un projet plus global comprenant également une résidence de 37 logements pour étudiants-chercheurs réalisée par Hauts-de-Seine Habitat au sein du bâtiment dit « Le Château » et une offre nouvelle de 93 logements locatifs sociaux proposée par Résidences le Logement des Fonctionnaires (RLF). Au total, le Département a soutenu ces deux derniers programmes à hauteur de 1,21 M€.