16/02/2015
 | Social - Santé

Prévention de la récidive : travaux d'intérêt général au programme

Depuis 8 ans, en partenariat avec l'administration pénitentiaire, le Département a accueilli dans ses services près de 170 personnes condamnées à des heures de Travail d'intérêt général (TIG). Retour d'expérience et témoignage.

TIG jardinier
Au 31 janvier 2015, 170 personnes ont été accueillies au sein des directions opérationnelles du Conseil général, notamment pour l'entretien des espaces verts.Pixarno - Fotolia

À ce jour, 20 postes sont habilités par le juge d'application des peines et ont permis d'accueillir 170 personnes, notamment dans des services administratifs, d'accueil, d'entretien des espaces verts, de nettoyage ou de reprographie du Conseil général.

Ce dispositif est géré par la mission Prévention de la délinquance et Aide aux victimes (en lien avec le pôle Ressources humaines et Modernisation) du Département en partenariat avec le Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP 92). 

Un partenariat réussi entre l'administration pénitentiaire et le Département

En savoir plus :

La prévention de la récidive dans les Hauts-de-Seine