16/03/2017
 | Social - Santé

Le nouveau Jean-Zay inauguré à Asnières

Patrick Devedjian a assisté le 16 mars à l’inauguration de la Maison d’enfants à caractère social précédemment installée à Clichy. Un déménagement subventionné par le Département.

INAUGURATION FOYER EDUCATIF JEAN ZAY
CD92/WILLY LABRE

Géré par l’Alefpa, l’association laïque pour l’éducation, la formation, la prévention et l’autonomie, le foyer Jean-Zay avait été ouvert à Clichy en 1978. « Avec le temps, les installations étaient devenues vétustes et leur renouvellement indispensable », explique le directeur de la structure Jean-Michel Beraud. D’où le déménagement à Asnières, rue de Prony, dans des locaux remis à neuf. « L’établissement répond désormais aux normes actuelles et permet d’accueillir dans les meilleures conditions les adolescents et les jeunes majeurs pris en charge. Ce déménagement nous a aussi permis d’ajouter une nouvelle dimension à ce lieu. En plus de la Maison d’enfants à caractère social et au service éducatif en milieu ouvert avec hébergement, nous avons pu ouvrir un service d’accueil de jour. »

Étaient également présents Manuel Aeschlimann, maire d’Asnières, Josiane Fischer et André Mancipoz, conseillers départementaux (CD92/Willy Labre).

Ainsi, Jean-Zay prend aujourd’hui en charge une centaine d’enfants, « des jeunes relevant de l’aide sociale à l’enfance ou des mineurs étrangers non accompagnés », détaille le président de l’Alefpa, Michel Caron. Âgés de 11 à 21 ans, ils sont vingt à la maison d’enfants, douze au service d’accueil de jour et soixante-neuf au service éducatif. Toujours à Asnières, l’Alefpa emploie également vingt-sept personnes : chef de service, éducateurs, maîtresses de maison, psychologue, personnel technique et administratif…

Une prise en charge adaptée

« Cette prise en charge plurielle répond parfaitement aux orientations que le conseil départemental a fixées pour la prévention, la protection de l’enfance et de la jeunesse, souligne Patrick Devedjian. Notre objectif est d’adapter à la diversité des besoins la prise en charge des enfants qui nous sont confiés au titre de nos missions d’aide sociale à l’enfance, qu’il s’agisse de leur vie quotidienne, de leur éducation ou de leur insertion sociale et professionnelle ». Le Département a subventionné le nouveau foyer Jean-Zay à hauteur de 1,7 million d’euros dont 1,2 million d’euros de fonctionnement pour l’année. L’an dernier, l’Aide sociale à l’enfance des Hauts-de-Seine a suivi près de 4 450 enfants mineurs et majeurs de moins de 21 ans. Les structures gestionnaires d’établissements sociaux et médicaux sociaux, comme l’Alefpa, prenant en charge tous ces enfants et ces jeunes, ont été soutenues à plus de 89 millions d’euros par le conseil départemental.

Notre reportage