13/10/2016
 | Social - Santé

e-juvenior : un nouveau dispositif pour les personnes âgées

Testée dans les deux villes de Châtenay-Malabry et Fontenay-aux-Roses, cette plateforme www.juvenior.com accompagne les seniors dans leur vie quotidienne.

700juvenior 01
CD92/Jean-Luc DOLMAIRE

Un agenda en ligne, des conseils sur l’alimentation, des exercices physiques, des idées de lecture et de voyages… Voici un aperçu de ce que les usagers pourront trouver sur la plateforme e-juvenior. « Nous sommes partis d’un constat : le vieillissement de la population et la question de la dépendance sont des enjeux de société auxquels il faut se préparer », explique Patrick Devedjian. Le Département compte aujourd’hui plus de 224 000 seniors de plus de soixante-cinq ans, dont près de la moitié est âgée de plus de soixante-quinze ans. « Parmi eux, 25 % sont en situation d’isolement et 14 % en situation de dépendance », complète le professeur Olivier Dubourg, président du comité scientifique Juvenior. C’est pour lutter contre ces deux problèmes de société que l’Institut des Hauts-de-Seine a conçu ce programme, avec le soutien de Département. « C’est l’aboutissement d’un parcours passionnant, souligne Bénédicte de Kerprigent, directrice générale de l’Institut. Juvenior est le mariage intelligent entre l’humain et les nouvelles technologies. »

Ce dispositif inédit va être testé pendant cinq ans auprès de six cents personnes âgées de plus de soixante-quinze ans de Châtenay-Malabry et Fontenay-aux-Roses. « Juvenior va toucher l’ensemble de nos concitoyens et encore renforcer notre action auprès des personnes âgées », souligne Georges Siffredi, maire de Châtenay-Malabry et premier vice-président du conseil départemental. Sur tablette ou ordinateur, les volontaires pourront bénéficier au quotidien d’un suivi de santé, d’une messagerie électronique, d’un programme du jour et d’une aide technique. « Ce projet est très innovant puisque nous sommes à un carrefour entre le problème médical et un problème de santé publique. Il y a eu aussi une véritable adhésion des seniors de Fontenay », explique Laurent Vastel, maire de Fontenay et conseiller départemental.

Au fur et à mesure, cette expérimentation permettra de collecter des données précieuses avec notamment des questionnaires de fragilité. « Notre but est d’évaluer les bénéfices de e-juvenior sur le maintien à domicile des personnes âgées dans les Hauts-de-Seine. Nous voulons la confirmation que les outils d’e-santé agissent sur l’isolement et la fragilité », conclut Olivier Dubourg.

Le conseil départemental des Hauts-de-Seine soutient ce projet à hauteur de 172 000 euros.

Notre reportage

 En savoir plus

La plateforme e-juvenior