31/01/2018
 | Institution

Journée sans Département mercredi 7 février

À l’heure où une réforme territoriale menace les actions concrètes qu’ils assurent, les départements d’Île-de-France ont alerté la population et les acteurs locaux sur les conséquences néfastes qu’engendreraient la suppression de services départementaux et l’affaiblissement des communes. Objectifs atteints pour la "Journée sans département" mercredi 7 février .

7001journeemobilisation1SGO
CD92/STEPHANIE GUTIERREZ-ORTEGA

Face au caractère exceptionnel des menaces, en l’absence de dialogue avec le Gouvernement, une journée sans département s'est déroulée mercredi 7 février. Une journée symbolique pour vous servir encore et toujours.

Fermer un jour pour exister toujours !

À travers cette mobilisation, les départements ont adressé un message d’alerte à la population, volontairement éloignée par le Gouvernement de ce débat crucial pour l’avenir des services publics et de l’économie francilienne. Une information spécifique a été délivrée à la population en amont de cette journée.

Mercredi 7 février, des initiatives diverses ont été menées dans les sept départements : fermetures de services départementaux, sauf cas d’urgence et exceptions, fermetures partielles comme dans les Hauts-de-Seine où un service minimum était assuré.
Ces actions exceptionnelles sont justifiées face à un projet de réforme territoriale dangereux, élaboré sans étude d’impacts et dont l’inefficacité est dénoncée de toutes parts.

Retour en images

 

Les réseaux sociaux avec les htag #DépartementUTILE et #Jaimemondépartement