18/02/2016
 | Education

À Sèvres, le « collège connecté »

Les 245 élèves de cinquième ont été équipés de tablettes numériques. Une nouvelle étape dans la numérisation du collège de Sèvres.

160218 JLD PAD TABLETTES SÃ?VRES
CD92/JEAN-LUC DOLMAIRE

Dans la salle d’anglais, le brouhaha est pour une fois toléré. Derrière leur bureau, les trente élèves de 5e 1 se présentent chacun devant leur tablette dans la langue de Shakespeare. Une petite vidéo qui sera ensuite jugée par un de leurs camarades. Cet exercice est l’un des exemples d’utilisation des tablettes numériques au collège de Sèvres. Depuis le mois de janvier, les 245 élèves de cinquième ont reçu chacun une tablette et un clavier qu’ils utilisent dans la plupart de leurs cours. « Les enseignants ont choisi des ressources numériques qui, petit à petit, remplaceront les livres », explique Marie-Hélène Prunac, principale de l’établissement. Soixante-trois autres tablettes ont été remises aux professeurs. C’est le cas de Julie Deth, professeur d’anglais, qui a imaginé plusieurs exercices autour de ce nouvel équipement. « J’observe un grand changement en cours. Les élèves deviennent tous actifs, le temps de parole a augmenté. C’est assez formateur car ils se mettent à la place du professeur et sont plus critiques qu’on ne le pense. »

Depuis l’année dernière, le collège de Sèvres participe, comme deux cents autres au Plan national numérique des collèges qui expérimente de nouvelles formes d’apprentissage grâce au numérique. L’établissement menait déjà plusieurs actions dans ce sens avec l’installation d’un studio radio et vidéo et un espace numérique où les élèves apprennent les bases du codage et de la programmation avec un robot. Désormais, avec ces trois cents tablettes, il fait partie des 72 « collèges connectés », des établissements qui bénéficient d’un accompagnement pédagogique et d’investissements spécifiques du Ministère de l’Éducation nationale. Ce dispositif a pour objectif d’aider les élèves à appréhender et intégrer les nouveaux usages numériques. « C’est un projet à la fois pédagogique et numérique, résume Pascal Cotentin, délégué au numérique à l’Académie de Versailles. Cet équipement développe l’autonomie de l’élève et permet aux collégiens de mieux collaborer ensemble. » C’est le cas d’Antoine et de Noah qui répondent ensemble à un exercice noté en cours de SVT. « Je trouve que les tablettes rendent les cours plus intéressants », estime Antoine tandis que Noah met en avant l’aspect pratique. « Les tablettes n’alourdissent pas le sac. » D’ici trois ans, l’ensemble des élèves du collège aura sa propre tablette et pour l’Académie, il s’agit d’équiper 40% des établissements d’ici 2017.

Le conseil départemental s'associe à cette expérimentation nationale en finançant l'opération à hauteur de 442 000 €. « Il s’agit d’une coopération entre l’État et le Département avec une convergence de moyens. Ce collège de Sèvres est devenu exemplaire, regardez comment les enfants se débrouillent bien avec le numérique. La pédagogie par le numérique facilite l’interactivité et le travail en groupe et permet d’être mieux formé à la sortie du cursus », explique Patrick Devedjian. Ce plan vient en prolongement de l'Environnement numérique des collèges (ENC) Hauts-de-Seine, généralisé depuis la rentrée 2014.

Notre reportage