31/10/2017
 | Economie

Le Département présent au Salon du chocolat

Le conseil départemental tient un stand au Salon du chocolat, porte de Versailles jusqu’au 1er novembre. Objectif : présenter ses actions de coopération internationale vers la filière cacao en Haïti.

SALON DU CHOCOLAT
Isabelle Caullery, vice-présidente du conseil départemental, Alfred Wissamsson et Guito Gilot de la Feccano, Katia Roesch de l'ONG AVSF, Christophe Eberhart, directeur général d'Ethiquable, Julien Desmedt de Valrhona et Christophe Bertrand, chocolatier.CD92/WILLY LABRE

Jusqu’au 1er novembre, les gourmands se retrouvent pour le Salon du chocolat Porte de Versailles à Paris. Parmi les cinq cents exposants, le conseil départemental participe à l’événement pour la première fois. Sur son stand, le grand public peut assister à des démonstrations, déguster du chocolat chaud ou fabriquer des confiseries.

Lundi 30 octobre, le Département animait une conférence sur le cacao d’Haïti. Depuis 2009, les Hauts-de-Seine financent des actions destinées à relancer la production sur l’île dans le cadre de sa politique de coopération internationale. Un programme de développement a été mis en place avec les exploitants locaux et l’ONG AVSF (Agronomes et vétérinaires sans frontières). « Ce programme permet de donner aux petits producteurs les moyens de faire des produits de qualité qui pourront ensuite être commercialisés et de vivre décemment de leur travail », explique Isabelle Caullery, vice-présidente aux relations et à la coopération internationales.

Le Département a travaillé avec la Feccano (Fédération des coopératives cacaoyères du Nord). Créée en 2001, elle regroupe sept coopératives et 3 500 producteurs. 40 % d’entre eux ont obtenu le label bio. Le conseil départemental a axé son soutien sur la technique de fermentation. Celle-ci permet d’améliorer la qualité du cacao. « Avant, la fédération exploitait du cacao non fermenté. Ce produit n’était pas intéressant et n’apportait pas assez de revenus. Avec notre partenariat, nous avons recentré notre filière », explique Guito Gilot, responsable de la commercialisation. Résultat : le prix du cacao payé aux producteurs a quadruplé entre 2009 et 2016 et le produit a été classé parmi les 50 meilleurs du monde en 2015 lors des International Cocoa Awards.

CD92/WILLY LABRE

Ce produit a su convaincre les chocolatiers des Hauts-de-Seine. Christophe Bertrand a été le premier en 2010 à utiliser les fèves haïtiennes dans sa boutique À la Reine Astrid de Meudon. « Pour moi, c’est le meilleur chocolat du monde avec sa note originale de camphre. Son goût vient de son terroir grâce aux différents arbres fruitiers plantés tout autour. » En 2018, l’entreprise Valrhona spécialisée dans la transformation du cacao va mettre en avant sa cuvée Haïti issue des fèves des producteurs de la Feccano.

Haïti représente l’une des actions de coopération internationale développée depuis 2008. Le Département a engagé 15,4 millions d’euros dans ces programmes, dont 1,7 million d’euros pour l’île. D’autres projets sont menés en Arménie, au Bénin et au Cambodge. Avec toujours le même objectif : réduire l’extrême pauvreté et l’insécurité alimentaire dans le monde.