08/12/2016
 | Economie

Deux jours pour révolutionner le monde du travail

Les 8 et 9 décembre, La Défense accueille Revolution@Work, un événement international dédié à l’invention du travail de demain. Au programme : ateliers et débats.

700revolution work
CD92/OLIVIER RAVOIRE

Trouver les innovations du monde du travail, tel est l’objectif de Revolution@Work qui se déroule les 8 et 9 décembre à La Défense. Pendant ces 48 heures, débats et ateliers vont se succéder en présence de chefs d’entreprise et de start-up, architectes, designers et même chercheurs. Trois thèmes ont été dégagés : workstyle (humain), workplace (bureaux) et workzone (quartier d’affaires). « Cela peut sembler paradoxal de parler de révolution ici, à La Défense, un quartier qui incarne plutôt l’organisation du travail d’hier avec la verticalité, le foisonnement, la hiérarchie. Et pourtant, la révolution du travail a déjà lieu ici même si ça ne se voit pas forcément. Il est important de montrer que le quartier d’affaires est à la pointe sur ce sujet-là et je suis frappée de voir que cette thématique est absente du débat politique national », explique Marie-Célie Guillaume, directrice générale de Defacto, l’établissement public de gestion du quartier d’affaires.

L’organisation de cet événement intervient alors que Paris La Défense vient de prendre la présidence du RIQA (Réseau International des quartiers d’affaires) afin d’enclencher une dynamique entre toutes les grandes places tertiaires du monde. « La Défense est un lieu de proximité, la dalle est l’occasion de se connaître et d’échanger, souligne Patrick Devedjian, président du conseil d’administration de Defacto. C’est pour cela que nous avons voulu travailler sur des tendances concrètes. Les modes de travail sont en train de changer et de devenir plus flexibles, plus ouverts sur le monde. Cela pose la question de l’attractivité du territoire : le quartier d’affaires devient plus convivial et attractif pour attirer et retenir les talents. »

Notre reportage

En savoir plus

Suivez les débats en direct