24/12/2018
 | Social - Santé

Vers une meilleure prise en charge en résidence autonomie

Le premier Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens signé entre le conseil départemental et Hauts de Seine Habitat est destiné aux personnes âgées vivant dans les résidences autonomie.

700hdshabitat
Christian Dupuy, président de Hauts-de-Seine Habitat et Marie-Laure Godin, vice-présidente du conseil départemental, ont signé vendredi 21 décembre le Contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens qui garantit une meilleure prise en charge des personnes âgées habitant en résidences autonomie.CD92/OLIVIER RAVOIRE

C’est une première pour les résidences autonomies des Hauts-de-Seine, ces ensembles de logements réservés aux personnes âgées qui peuvent encore vivre chez elles de manière autonome tout en bénéficiant d’un environnement plus sécurisé avec des services collectifs et un loyer modéré. Avec la signature, vendredi 21 décembre, du premier Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM) avec Hauts-de-Seine Habitat, la prise en charge des personnes âgées va être encore améliorée. « L’adaptation de la société au vieillissement est un des axes de nos actes d’action. Ce contrat participe à une meilleure structuration de l’offre de services pour une meilleure qualité d’accueil des seniors », explique Christian Dupuy, président de Hauts de Seine Habitat.

Ce contrat, conclu pour une durée de cinq ans (2019-2023), concerne les treize résidences autonomie gérées par Hauts-de-Seine Habitat, soit 811 places réparties dans dix communes. Il repose sur plusieurs objectifs comme tout d’abord la mise en place de la loi d’Adaptation de la société au vieillissement (ASV) afin d’améliorer la prise en charge individualisée des personnes âgées. Ce CPOM renforce également la mise en place du Forfait Autonomie dont l’objectif est de soutenir financièrement des actions de prévention sur la perte d’autonomie. Enfin un travail sera axé sur l’accueil du public handicapé autonome vieillissant. « Ce contrat permet également aux résidences de mettre en place des animations variées et de s’ouvrir à l’extérieur. Le Département a à cœur d’accueillir dans de meilleures conditions les personnes âgées », poursuit Marie-Laure Godin vice-présidente du Département chargée des affaires sociales, de la solidarité et de l’insertion. En effet, le Département possède la compétence exclusive pour ce type de résidence. Actuellement, les Hauts-de-Seine comptent 2 825 places dans quarante-cinq résidences autonomie. En 2017, le conseil départemental a consacré 1,2 M€ à l’aide à l’hébergement des personnes âgées dans ce type de résidences.