08/04/2019
 | Institution

Troisième contrat de développement pour Chaville 

La commune a renouvelé ce 8 avril pour trois ans son partenariat avec le Département. Près de trois millions d’euros lui sont octroyés.

0319OR193737088
Ces prochaines années, le Département soutiendra les projets de la commune de Chaville, au premier rang desquels la réfection du patrimoine scolaire. CD92/OLIVIER RAVOIRE

Chaville est l’une des premières communes altoséquanaises à formaliser pour la troisième fois consécutive son partenariat avec le Département.Le contrat de développement signé le 8 avril regroupe en une seule enveloppe toutes les aides départementales pour trois ans :  « Cette visibilité sécurise nos investissements », salue le maire, Jean-Jacques Guillet. « En concentrant les crédits au lieu de les disperser dans une multitude de petites subventions, les contrats sont source de simplification, tant pour le Département que pour les communes », souligne pour sa part Patrick Devedjian.

Sur près de trois millions d'euros accordés, deux sont consacrés à la réfection des équipements scolaires, dont l’école Ferdinand-Buisson (800 000 € soit près de 50 % du coût total) et le groupe scolaire Anatole-France/ Les-Iris, qui connaîtra sa première grande réhabilitation (1,2 M€ soit 13 % du coût total). « Grâce à l’aide du Département, en l’espace de quinze ans nous aurons complètement réhabilité un patrimoine qui était dégradé, se félicite Jean-Jacques Guillet, aujourd’hui, nous arrivons presque au terme de cette démarche ».

Services de proximité

Le Département participe aussi au fonctionnement des services de proximité, dont quatre établissements d’accueil des jeunes enfants (740 000 €), un relais d’assistantes maternelles et parentales et une coordination gérontologique. Cette enveloppe en fonctionnement comprend enfin les subventions départementales aux associations.

Depuis le lancement de ces contrats, le Département s’est engagé auprès de ses trente-six communes à hauteur de 340 millions d’euros, dont 206 millions en investissement. Près de deux-cents équipements communaux ont pu être réalisés ou rénovés.