16/11/2018
 | Institution

L’Axe Seine trace sa voie

Deux ans après sa création, l'Association des départements de l'Axe Seine poursuit ses projets, parmi lesquels la Seine à Vélo et la promotion du tourisme fluvial.

ASSEMBLEE GENERALE AXE SEINE
Jean-Noël Amadei, conseiller départemental des Yvelines, Jean-Paul Legendre, vice-président de l'Eure, Patrick Devedjian, président du Département des Hauts-de-Seine, Pascal Martin, président de Seine-Maritime, Jean-Léonce Dupont, président du Département du Calvados et Daniel Desse, vice-président du Val d'Oise.CD92/WILLY LABRE

Deuxième année chargée pour l’Adas, l'Association des départements de l'Axe Seine. Créée en 2016 pour promouvoir les atouts du fleuve au niveau économique, touristique et culturel, cette entité est composée des Hauts-de-Seine, des Yvelines, du Val d'Oise, de l'Eure, de la Seine-Maritime et du Calvados. « La première année était une année d'identification et de défrichage des chantiers importants de nos six départements. Cette deuxième année sera celle de l'élaboration d'un plan d'action concrètes avec un nombre croissant de partenaires », explique Patrick Devedjian, président sortant de l'association qui a passé la main à Pascal Martin, président du Département de Seine-Maritime ce jeudi 15 novembre lors du conseil d'administration à Rouen.

L'année 2018 aura permis de mener à bien le recensement des sites à caractère culturel et patrimonial tout le long du fleuve. Un inventaire qui a mis en valeur cinq cents sites et qui débouchera sur l'édition d'une revue, véritable guide touristique des rives de Seine.

Les autres projets au long cours se poursuivent. Le premier d'entre eux, celui de la Seine à Vélo, un itinéraire cycliste reliant Paris à Deauville sur 430 kilomètres, devrait voir le jour pour la saison touristique 2020. La promotion du tourisme fluvial, autre gros dossier de l’Adas, avance lui aussi. « C'est un concept qui a le vent en poupe et on veut surfer sur cette dynamique », résume Daniel Desse, vice-président du conseil départemental du Val d'Oise. Des haltes fluviales ont été déjà repérées et seront mises en valeur de manière spécifique afin d'offrir de nouvelles offres touristiques aux croisiéristes. D'autres ouvrages viendront peu à peu ponctuer la balade au bord de la Seine comme des œuvres d'art contemporain qui serviront également à mesurer et marquer les différentes crues. Deux vont être mises en service en 2019. La Seine s'invitera également dans les collèges des six départements. « Près de deux cents d'entre eux se trouvent en vallée de Seine, ce qui n'est pas rien », note Pascal Martin. Les collégiens seront sensibilisés dès la rentrée prochaine aux conséquences des crues.

Plusieurs événements viendront ponctuer l'année 2019. Plus d'un an après sa première édition à Courbevoie, Fête en Seine reviendra les 28 et 29 septembre prochain avec un coup d'envoi à l'abbaye de Jumièges et plus d'une centaine d'animations le long du fleuve. Enfin, quinze jours plus tard, un autre événement scellera un peu plus l'association entre les six collectivités : une course d'aviron en 8 avec barreur au cœur de Rouen le 12 octobre qui opposera six bateaux représentant chacun un département.


www.axeseine.fr