21/06/2018
 | Social - Santé

Hackathon : 48 heures pour innover au service des seniors

Un quart des habitants des Hauts-de-Seine aura plus de 60 ans d’ici à 2040. Afin d’anticiper les attentes de ces seniors, le Département organise, à partir de ce jeudi 21 juin, un hackathon « Innovation & Autonomie » à la Seine musicale.

700x400 hackathon Pre sident
Le Hackathon « Innovation et autonomie », dont le coup d’envoi vient d’être donné ce jeudi 21 juin, s’intéresse au domaine encore trop peu exploré des attentes des seniors.CD92/STEPHANIE GUTIERREZ-ORTEGA

Le hackathon, mot né de la rencontre de hack – bidouiller - et de marathon, a connu le succès dans le milieu de l’informatique dès les années 2000 avant de s’exporter dans de nombreux autres domaines. La Seine Musicale accueille pour la deuxième fois un tel événement dans ses murs : après le tourisme en 2017, place, cette fois, aux attentes des seniors avec un hackathon « Innovation & Autonomie », organisé par le Département en lien avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie ! Pendant deux jours les participants, forts de cent vingt-neuf projets, vont plancher sur la qualité des services proposés aux plus de 60 ans dans cinq grands domaines : convivialité et lien social, inclusion numérique, santé et bien-être, culture, mobilité.

Le Département, chef de file de l’action sociale a souhaité innover dans ce domaine où les enjeux sont forts : « Aujourd’hui, on vit plus longtemps. D’ici à 2040, vingt pour cent de la population sera âgée de 65 ans ou plus en Île-de-France et, dans les Hauts de Seine, un quart aura plus de 60 ans. Cette longévité est un constat réjouissant d’autant que 90 % de ces seniors sont autonomes, a souligné Patrick Devedjian, le président du Département en ouverture de l’événement, bien vieillir est donc un objectif fondamental, il faut trouver des solutions permettant au plus grand nombre de nos aînés de rester le plus longtemps possible chez eux ».

Regroupés par thématiques, les participants ont commencé à plancher dès ce jeudi matin. CD92/Stéphanie GUTTIEREZ ORTEGA

Cet événement donne un nouveau souffle à l’appel à projet annuel de la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie en introduisant des ingrédients propres à tous les hackathons : émulation, travail en temps limité, confrontation des expériences et des visions. « On vient chercher des financements, bien-sûr mais on espère aussi faire évoluer notre projet et se faire connaître auprès des structures de proximité qui pourront, ensuite, orienter vers nous des personnes âgées », expliquent Charlotte et Constance Le Blan, venues défendre, avec « Adaptia », l’ergothérapie à domicile. Conformément à la recette des hackathons, les participants seront accompagnés par des coaches experts en montage de projet ou en "seniorité" avant de confronter leurs prototypes à des testeurs, eux-mêmes seniors.

Si tous les projets sélectionnés au hackathon « Innovation & Autonomie » pourront bénéficier d’un financement, ceux qui auront le mieux su répondre aux attentes des seniors iront encore plus loin. Cinq d’entre eux doivent être distingués par un jury à l’issue de ces quarante-huit heures. À la clé, un financement supplémentaire et un accompagnement sur la durée. Enfin, le Département a créé une plateforme de mécénat collaboratif ou blockchain permettant à chacun de financer, en fonction de ses moyens, son projet préféré. Rendez-vous sur hackathon.hauts-de-seine.fr

La clôture de l'événement aura lieu vendredi 22 juin à 19h.

En images 

Réaction de Patrick Devedjian après l'ouverture du Hackathon "Innovation et autonomie" from Département des Hauts-de-Seine on Vimeo.