14/05/2019
 | Institution

Contrat de développement : et de deux pour Sceaux !

Le Département et la commune ont signé leur deuxième contrat pour la période 2019-2021. Avec plus de deux millions pour la restauration de l’église Saint-Jean-Baptiste.

700 contratvillesceaux
L'église Saint-Jean-Baptiste bénéficie d'un financement de 2,2 millions d'euros pour ses travaux de rénovation, dans le cadre du contrat de développement signé entre le Département et la ville de Sceaux.CD92/OLIVIER RAVOIRE

Après un premier contrat de développement signé en 2016, la ville de Sceaux et le conseil départemental récidivent. Cette fois-ci, c’est une somme de 4,3 millions d’euros qui sera allouée à la commune jusqu’en 2021 pour la réalisation de différents projets.

Plus gros investissement consenti par le Département, celui pour la restauration de l’église Saint-Jean-Baptiste. Les travaux, débutés en 2015, comprennent à la fois la rénovation intérieure et extérieure du bâtiment et celles des vitraux et des boiseries ainsi que le changement des sols. « Jusqu’à présent l’église avait été restaurée par petites reprises mais jamais de gros travaux n’avaient été entrepris. C’est donc un très beau projet qui va entrer dans sa deuxième phase de réalisation et qui devrait s’achever fin 2021 », explique Mélanie Maillard, architecte. Au total, sur les dix millions d’euros que coûtent le projet total, 2,2 sont financés par le Département. Une somme qui aurait été impossible à atteindre avec l’ancien système de subvention. « Il existait cinq cents dispositifs différents, ce qui entraînait une absence de lisibilité. Ce contrat a donc l’avantage de concentrer le financement sans l’émietter », note Patrick Devedjian.

Philippe Laurent, le maire de Sceaux et Patrick Devedjian
ont signé un contrat de développement portant sur 4,3 millions d'euros
pour la période 2019-2021. CD92/OLIVIER RAVOIRE

Outre cette rénovation patrimoniale, le Département accorde un million d’euros à la rénovation de la voirie. « Ce sont des opérations importantes car la voirie structure le paysage urbain et renforce l’attractivité de notre territoire. Ce contrat montre que le conseil départemental est attentif aux différents projets de la commune », poursuit Philippe Laurent, le maire de Sceaux. Enfin 1,1 million d’euros sont consacrés au fonctionnement des établissements municipaux d'accueil du jeune enfant, aux activités culturelles et sportives et à la coordination gérontologique.

Six ans après la mise en place de cette politique pluriannuelle de contractualisation des aides financières, les trente-six communes des Hauts-de-Seine sont désormais engagées. Depuis 2013, près de 341 millions d’euros ont été versés aux villes via ces contrats, dont 206 en investissement.