23/04/2019
 | Institution

Clichy : une place en hommage à Charles Aznavour

La place du 24-avril-1915 porte désormais également le nom du chanteur d’origine arménienne, disparu l’an dernier.

INAUGURATION PLACE CHARLES AZNAVOUR
Grégory Bakian, chanteur, Hasmik Tolmajian, ambassadrice d'Arménie en France, Patrick Devedjian, Rémi Muzeau, maire de Clichy, Céline Calvez, députée des Hauts-de-Seine et les élus clichois ont inauguré la place Charles-Aznavour - 24-avril-1915.CD92/JULIA BRECHLER

C’était dans la nuit du 23 au 24 avril 1975. Soixante ans jour pour jour après la rafle des intellectuels arméniens en 1915 à Constantinople, point de départ du génocide arménien, Charles Aznavour enregistrait la chanson « Ils sont tombés ». Un titre repris par le chanteur Grégory Bakian, mardi 23 avril lors de l’inauguration, à Clichy, de la place en hommage au chanteur. « Avec cette seule chanson, il a libéré la parole des Arméniens », se souvient Hasmik Tolmajian, l’ambassadrice d’Arménie en France. « Il a été l’homme qui a rendu sa dignité à la communauté arménienne qui était francophile, poursuit Patrick Devedjian. Charles Aznavour, qui se disait 100 % français et 100 % arménien, est l’illustrateur de cette double culture. »

Disparu en octobre dernier, Charles Aznavour a vu son nom désormais apposé à celui de l’actuelle place du 24-avril-1915. « Cette place est un nouveau jardin de paix. Cette haine du génocide, nous ne l’oublions pas et nous y répondons par la liberté, l’égalité et la fraternité, les fondements de notre sagesse », explique Rémi Muzeau, le maire.