04/07/2018
 | Aménagement du territoire

Châtenay-Malabry : le demi-diffuseur A 86/RD 986 inauguré

À l’intersection de l’autoroute et l’avenue de la Division Leclerc, un demi-diffuseur assure la liaison de Châtenay-Malabry et du Plessis-Robinson avec l’Est francilien.

700 A86
C’est le point final de vingt mois de travaux, financés principalement par le Département, avec l’appui des territoires traversés. À la clé, leur désenclavement.  
CD92/OLIVIER RAVOIRE

C’est une bouffée d’oxygène qui va redistribuer la circulation au Sud du département, entre l’ouest de Châtenay-Malabry et Le Plessis-Robinson. Le nouveau demi-diffuseur Est, à l’intersection de l’autoroute et de la RD 986, fait de l’échangeur n°29 un ensemble complet. « Pendant quarante ans, les automobilistes n’ont pu sortir ou entrer sur l’A 86 que dans un seul sens », souligne Patrick Devedjian, président du Département des Hauts de Seine. Et sans le Département, il ne se serait rien passé ».

Dans sa nouvelle configuration, l’échangeur n°29 permet en effet des liaisons non seulement avec l’Ouest mais aussi avec l’Est, grâce à deux nouvelles bretelles. La première permet d’emprunter l’A 86 vers Créteil. La seconde permet aux automobilistes en provenance de l’Est de quitter l’A 86.

Ces travaux favorisent l’accès au réseau autoroutier de l’Est francilien, vers Créteil et Orly. Le centre d’affaires de la Boursidière et le parc d’activités Novéos, au Plessis, qui totalisent 16 000 emplois vont en bénéficier. « Ce diffuseur va désenclaver le Plessis et Châtenay-Malabry, ville qui compte parmi les plus pauvres du territoire », poursuit Patrick Devedjian. « Cet équipement devrait amener un rééquilibrage de l'activité économique au profit du Sud du Département » espère Georges Siffredi, maire de Châtenay-Malabry, annonçant au passage dans les années à venir l’installation « d’un siège social, porteur de 1 200 emplois » près de cette sortie n°29.

Cette nouvelle sortie permet aux usagers en provenance de Créteil de diriger vers Châtenay-Malabry et Le Plessis-Robinson.CD92/OLIVIER RAVOIRE

Autre effet escompté de ces travaux, l’apaisement de la circulation. La D 986 délestée d’une importante circulation de transit devrait en effet retrouver sa vocation première de desserte locale, sur le tracé du futur tram 10. « Les habitants qui empruntent souvent cet axe vont améliorer leur temps de déplacement », estime Georges Siffredi. La circulation au niveau du carrefour du Petit-Clamart, jusqu’ici très encombré, devrait notamment devenir plus fluide.

Ce demi-diffuseur dans lequel le Département a investi 14,5 millions d’euros, participe à l’amélioration des liaisons entre les communes et le réseau routier structurant d’Île-de-France au même titre que celui de Châtenay-Malabry, inauguré en 2014.