26/03/2018
 | Urbanisme

Antony : la résidence Harmony prend forme

Dans le quartier Pajeaud, la première pierre de la seconde tranche de la résidence Harmony a été posée ce lundi 26 mars. Elle complétera les 172 logements déjà livrés. 

700 harmony
La construction de la seconde tranche de la résidence Harmony est lancée. Ce lundi 26 mars, les partenaires étaient réunis pour la pose de la première pierre. CD92/OLIVIER RAVOIRE

La résidence Harmony, nouvel ensemble structurant au cœur du quartier Pajeaud, prend forme. Sur 375 logements prévus, plus de 200 ont déjà été livrés tandis que le coup d’envoi des travaux de la seconde tranche a été donné ce lundi 26 mars. « La résidence Harmony est belle, attractive et le marché porteur, c’est pourquoi nous lançons cette seconde tranche avec confiance », a déclaré le maire d’Antony Jean-Yves Sénant, devant les partenaires du projet réunis pour cette première pierre, après une visite de terrain+.
Cent soixante douze logements dont 106 appartements – parmi lesquels 46 logements sociaux – ainsi que des maisons individuelles en bois composent la première tranche. Livrés il y a six mois « ils ont tous trouvé preneur », s’est félicité le promoteur Christian Terrassoux, président de Pitch promotion qui parle aussi d’une « opération exemplaire, d’un laboratoire ». La résidence Harmony répond en effet à des normes environnementales exigeantes - énergies renouvelables, récupération des eaux de pluie, pérennité des matériaux. De grande qualité, son environnement paysager est préservé de la circulation grâce à des places de stationnement en sous-sol. Autre originalité, elle accueille commerces et services – activités médicales, boulangerie ainsi qu’une crèche de 90 berceaux. 

Photo CD92 / Olivier Ravoire

La seconde tranche qui comportera 204 logements dont 37 logements sociaux sera à l’image de la première « avec beaucoup de grands logements pour pouvoir accueillir les familles », l’offre de studios étant déjà fournie à proximité. 
Dès son origine, le Département a facilité ce projet en se portant acquéreur du terrain avant de le céder à la municipalité. « On ne peut changer la ville qu’en associant le Département et la commune, nous avons entrepris de rénover entièrement ce quartier qui avait été conçu sans vision d’ensemble », a souligné son président Patrick Devedjian, en citant le centre aquatique Pajeaud, récemment inauguré, mais aussi des chantiers à venir : requalification du parc Heller, situé à deux pas, rénovation des tours Pajeaud ou encore réhabilitation du collège Anne-Franck.
Le Département a participé à hauteur de 427 000 € à la construction des logements sociaux de la première tranche de cette résidence et à hauteur de 650 043 € à ceux de la seconde tranche.