20/05/2019
 | Education

À Versailles, un cours d’Histoire grandeur nature

Près de 5 000 collégiens altoséquanais et yvelinois ont été les invités d’honneur du château de Versailles lundi 20 mai. Une journée sous le signe de l’Histoire, bien-sûr, mais aussi de la citoyenneté.

700versaillescollegiens
Cette journée est le fruit d’un partenariat avec l’établissement public du château de Versailles, l’Éducation nationale et la fondation du "Paris Saint Germain les enfants d'abord".CD92/OLIVIER RAVOIRE

 « C’est un château mythique, plein d’or et moi j’aime tout ce qui brille », lance Tom devant la grille d’entrée monumentale, avant une journée riche en découverte. En compagnie de près de 5 000 autres collégiens de 4e, ce jeune du collège Paparemborde de Colombes va accéder à l’un des sites les plus visités de France et du monde dans des conditions exceptionnelles : fermé au public le lundi, le château est réservé toute la journée à ses invités.

Les deux Départements, dans le cadre d'un partenariat avec l’établissement public du château de Versailles, ont réuni quatre-vingt-quatre collèges sur ce site emblématique de l’Histoire de France. « Versailles est à mes yeux le plus beau château du monde. Il faut montrer aux enfants l’importance du patrimoine de leur pays de façon moins théorique et abstraite que ce qu’ils peuvent voir en cours », lance Patrick Devedjian. Pour son homologue des Yvelines, Pierre Bédier, l’enjeu est aussi l’égalité des chances : « Chaque enfant, quel que soit son milieu, doit pouvoir accéder à la culture et se constituer le capital dont il aura besoin pour réussir sa vie ».

Quatre-vingt-quatre collèges ont participé à cette première édition. CD92/OLIVIER RAVOIRE

À la fois voyage dans les lieux célèbres du château et à travers différentes strates historiques – Versailles n’étant pas que le château de Louis XIV -, cette visite vivante a été ponctuée par des animations sonores et visuelles. Et si l’apparition de Thiago Silva, capitaine du PSG, et parrain de la journée avec la fondation du « Paris Saint Germain Les enfants d’abord » a déclenché une ferveur digne du roi Soleil, les smartphones se sont aussi braqués sur les plafonds de la chapelle royale, sur les appartements du roi, ou encore sur l’hémicycle du Congrès où se réunit encore le Parlement de nos jours. « En trois ans de collège, mes élèves ont accumulé des connaissances historiques. À Versailles, en reconnaissant un lieu ou un personnage dans un tableau, ils valident ces acquis de façon ludique » apprécie Antoine Blandin, professeur d’histoire-géographie au collège Éluard de Nanterre. « C’est trop beau, je veux acheter Versailles » plaisante un élève dans la salle de Vénus. « Ca vaut combien de dollars ce tableau ? », lance son ami avant de s’interrompre : des comédiens en costumes présentent les jeux de cour au temps de Louis XIV. Nibel, pour la première fois à Versailles, se concentre sur sa vidéo de la galerie des Glaces dont « la décoration est magnifique » pour la montrer à sa famille et, peut-être, poster sur Instagram.

 

Des jeux éco-citoyens dans le parc ont succédé à la découverte du château. CD92/OLIVIER RAVOIRE

Versailles est aussi un site qui vit avec son époque : à cette visite du château comme lieu de pouvoir à travers les siècles, suivie d’un déjeuner à l’Orangerie, a donc fait pendant un parcours éco-citoyen dans les bosquets du parc. Objectif : que les collégiens s’emparent des enjeux actuels de gestion du domaine tels que l’accueil des personnes à mobilité réduite, les déchets et l’énergie ou encore la mise en place de visites en réalité virtuelle.

Nouvelle illustration du rapprochement entamé il y a deux ans par les deux Départements et qui devrait les mener à la fusion, cette visite exceptionnelle devrait être reconduite en 2020 et 2021.

 


Retrouvez les temps forts de cette journée : http://bit.ly/2V008QF (Livret de présentation - format pdf)