23/05/2019
 | Social - Santé

À Meudon, une vieillesse tout confort

Le château de Buissières, ancienne propriété du Département acquise par le groupe Steva, accueille une résidence services pour les seniors. 

700bussieres
Autour du président du groupe Steva-Villa Beausoleil, Laurent Boughaba, l'inauguration a réuni Patrick Devedjian, Valérie Pécresse, le sénateur Hervé Marseille ainsi que plusieurs maires, dont celui de Meudon Denis Larghero. CD92/WILLY LABRE

« La vie de château à deux pas de Paris et de la Seine » promet le dépliant du groupe Steva-Villa Beausoleil. Le spécialiste des maisons de retraite et résidence services a ouvert en novembre 2018 sa 14e « Villa Beausoleil » au château de Bussières, un bâtiment du XIXe siècle à cheval sur Meudon et Sèvres. En six ans, cette ancienne propriété du Département - qui a longtemps accueilli les jeunes en difficulté de la Maison des enfants de Sèvres - a retrouvé tout son lustre. « Je suis seul depuis un an, j’ai été tenté de partir en province, mais j’ai vécu cinquante ans à Meudon-la-Forêt et je ne voudrais pas trop m’éloigner », explique Roch De Saint Martin, un nonagénaire alerte qui envisage d’en faire son domicile.

L'ancienne propriété du Département a été réhabilitée par le groupe Steva. CD92/WILLY LABRE

Le château abrite désormais cent trente neuf appartements - du studio au quatre pièces - auxquels s’ajoutent près de 1 500 m2 d’espaces communs : piscine chauffée, cinéma privé, salle de billard, salle de sport. Un tiers est déjà occupé. Le forfait résident, à partir de 2 600 euros nets pour un studio de 28 m2, comprend un panel de services dont une assistance H24 par des auxiliaires de vie, du ménage et des soins à la carte. Quant aux menus, ils sont élaborés par un ancien chef étoilé ! « Il y a une forme d’insatisfaction par rapport aux maisons de retraite classiques, estime Laurent Boughaba, président du groupe Villa Beausoleil, ici les gens ont, en plus de leur domicile, accès à des espaces attractifs où partager des activités avec leurs proches. L’intergénérationnel se crée naturellement ». 

Les 1 500 m2 d'espaces communs sont décorés sur le thème "La vie de château". CD92/WILLY LABRE

Non médicalisée - ce qui la différencie d’un Ehpad -,la résidence n’en accueille pas moins en sous-sol des professionnels de santé exerçant en libéral, accessibles aussi aux habitants des communes environnantes. « C’est l’exemple réussi d’une propriété publique qui a su devenir une propriété privée délivrant un service au public » estime le maire de Meudon, Denis Larghero, qui se félicite aussi d’avoir pu « conserver ce château dans le patrimoine de la ville ».